Actualité web & High tech sur Usine Digitale

La start-up grenobloise ISKN débute 2015 avec une levée de fonds de 2 millions de dollars

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up grenobloise ISKN, qui a conçu une technologie innovante de capture de mouvements, vient de boucler sa première levée de fonds. Au CES, elle présente de nouveaux usages autour de son ardoise "Slate", capable de numériser les notes de l'utilisateur.

La start-up grenobloise ISKN débute 2015 avec une levée de fonds de 2 millions de dollars
La start-up grenobloise ISKN débute 2015 avec une levée de fonds de 2 millions de dollars © Sylvain Arnulf - L'Usine Digitale

A lire aussi

ISKN façonne l'écrit du futur

ISKN façonne l'écrit du futur

iSketchnote

iSketchnote

Transformer un buzz en succès industriel

Transformer un buzz en succès industriel

Il y a un an, ISKN présentait au CES le prototype de son "iSketchnote", une couverture pour iPad capable de numériser l'écriture en temps réel, grâce à un stylo presque magique dénué d'électronique mais doté... d'un aimant. Douze mois plus tard, c'est le produit final, tout juste expédié aux premiers "backers" de sa campagne Kickstarter, que l'équipe d'ISKN tient entre ses mains.

Le produit a été rebaptisé "Slate" (ardoise, en français) pour prouver que les ambitions de la société ISKN dépassent ce premier objet lié à cet usage précis. La technologie de capture de mouvements, mise au point par cette spin-off du CEA-Leti, pourrait être intégrée dans d'autres produits pour des utilisations très différentes.

un tetris "handmade"

Au CES Unveiled, ISKN a dévoilé quelques-uns de ces usages. Comme la manipulation d'objets 3D dans l'espace, en combinant les pouvoirs de la "Slate" et du stylo. Cette technologie pourrait être utilisée pour des interfaces de création 3D, ou des jeux vidéo. L'équipe d'ISKN a d'ailleurs développé une version de Tetris où il faut dessiner les briques sur une feuille de papier posée sur la Slate avant de les faire tomber du ciel.

Des investisseurs ont perçu tout le potentiel de cette technologie. En octobre, ils ont participé à une première levée de fonds, à hauteur de 2 millions de dollars. L'opération, qui a été officialisée à l'occasion du CES de Las Vegas ce 4 janvier, a rassemblé Partech Ventures, CEA Investissement, Kima Ventures et Pascal Cagni, ancien directeur général Europe d'Apple devenu business angel. De quoi donner les moyens à l'équipe d'ISKN, passée de 3 à 16 salariés en un an, de poursuivre sa croissance.

Sylvain Arnulf, à Las Vegas

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale