Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alphabet coupe dans sa fibre... être opérateur télécom n'est pas si facile

Analyse Vu ailleurs Alphabet aurait renoncé à plusieurs déploiements de Google Fiber et va diviser par deux les effectifs du projet. Le Californien se tourne vers les infrastructures mobiles.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Alphabet coupe dans sa fibre... être opérateur télécom n'est pas si facile
Alphabet coupe dans sa fibre... être opérateur télécom n'est pas si facile © Google

Alphabet a décidé de réduire les ambitions de son projet Google Fiber. Une nouvelle qui ne doit pas manquer de réjouir, en toute amitié, quelques opérateurs télécoms. Ceux-là même qui savent, et pour cause, la difficulté et le coût de déploiement des infrastructures.

 

Des investissements trop lourds et pas de revenus ?

Comme le raconte Digital Trends, après six ans à saigner les rues de plusieurs villes américaines, le Californien coupe les vivres. Ou presque. Il a décidé de donner un coup de frein à Google Fiber, qui lui a coûté cher en argent et en temps, sans rapporter les revenus escomptés. Aucun chiffres publiés à ce jour, mais, selon une enquête de The Information, les 5 millions d’abonnés attendus sont très loin d’être atteints. Et le projet emblématique des débuts, les deux villes de Kansas City, représenterait un milliard de dollars d’investissements. On entendrait presque les opérateurs chuchoter : "on vous avait prévenu…" Bienvenue dans les télécoms, 


Une bascule vers le très haut débit mobile

Alphabet va se séparer de 500 personnes et ainsi réduire son équipe Google Fiber de moitié… Il aurait suspendu plusieurs projets qui devaient démarrer, à San Jose et à Portland entre autres. Et comme le rapporte le Wall Street Journal, dans ces villes et surtout dans des mégapoles comme Los Angeles, Chicago ou Dallas, la maison mère de Google aurait décidé de se tourner vers une infrastructure mobile, qu'il imagine sans doute moins chère, plus facile à déployer et plus rentable. Alphabet veut tester sa propre technologie dans les bandes de fréquences 3,4 GHz à 3,8 GHz récemment libérées aux Etats-Unis

 

La concurrence de Facebook ?

Digital Trends fait cependant état de dissensions entre Larry Page qui veut diviser par 2 les coûts de Google Fiber, et la directrice financière d’Alphabet, Ruth Porat, pour qui les investissements dans l’infrastructure sont justifiés. Alphabet ! Mais ce n'est pas tout... La presse américaine oublie peut-être un autre facteur de pression qui pèse désormais sur Google Fiber. Un concurrent venu de très près et sorti du bois récemment. Depuis le printemps 2016, un certain Facebook a lui-aussi décidé de fouiner du côté des télécoms. Et de concevoir et fabriquer non seulement des ailes solaires pour connecter des contrées reculées, mais aussi de nouveaux équipements qui permettraient de mailler les villes en Wi-Fi…

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale