Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon investit dans Beta Technologies qui développe un eVTOL pour le transport logistique

Levée de fonds Amazon fait un pas de plus dans les airs. L'entreprise d'e-commerce investit dans les avions électriques de Beta Technologies qui vient d'annoncer une levée de fonds de 368 millions de dollars afin de développer son eVTOL Alia d'ici 2024.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon investit dans Beta Technologies qui développe un eVTOL pour le transport logistique
Amazon investit dans Beta Technologies qui développe un eVTOL pour le transport logistique © CN

Beta Technologies, start-up qui développe un aéronef électrique pour le fret, a annoncé ce mardi 18 mai 2021 avoir levé 368 millions de dollars. Un tour de table mené par Fidelity Management & Research Company et auxquels ont contribué le fonds d'investissement d'Amazon The Climate Pledge Fund et d'autres investisseurs.

"C'est extrêmement gratifiant d'avoir la confiance d'Amazon dans notre démarche de démocratisation du transport de fret écoresponsable", a déclaré Kyle Clark, le fondateur et PDG de Beta, dans un communiqué. Cet investissement valorise la start-up à 1,4 milliard de dollars.

De premières livraisons en 2024
La jeune pousse développe un eVTOL, un aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux, baptisé Alia. Cet appareil est spécialement conçu pour transporter jusqu'à trois palettes de marchandises (environ 680 kg) ainsi qu'un pilote ou six personnes sur des courtes et moyennes distances.

Beta cherche à faire certifier son appareil auprès de la la Federal Aviation Administration (FAA), l'agence américaine en charge des réglementations et des contrôles de l'aviation civile. Elle a déjà débuté les essais en vol. En parallèle, elle travaille aussi au développement d'une station de charge rapide pour ses eVTOL.


Les premières livraisons de son eVTOL doivent être réalisées auprès de Blade Urban Air Mobility en 2024. L'entreprise souhaite utiliser Alia pour transporter des passagers d'un aéroport jusqu'à un centre urbain ou sur des itinéraires péri-urbains un peu plus long. Beta a aussi suscité l'intérêt d'UPS qui a posé une option sur la commande éventuelle de 150 eVTOL et de United Therapeutics qui envisage de l'utiliser pour le transport d'organes.
 

 

Amazon lorgne sur l'aérien
Amazon n'a pas précisé le montant de sa contribution auprès de Beta. Le géant de l'e-commerce a déjà investi dans les avions à hydrogène de ZeroAvia et dans le créateur de carburants diesel et de kérosènes zéro carbone Infinium. Des investissements qui visent à l'aider à atteindre son objectif de zéro émission nette de carbone d'ici à 2040.

Plus globalement, l'intérêt d'Amazon dans l'aérien n'est pas nouveau. L'entreprise d'e-commerce s'est dotée d'une flotte d'avions et a récemment mis en service son tout premier hub européen situé à l'aéroport de Leipzig/Halle. En parallèle, Amazon réfléchit à la livraison par drone avec sa division Amazon Prime Air. En pleine restructuration, cette division semble vouloir se tourner vers des partenariats avec des tiers pour la fabrication des composants de son drone de livraison. Amazon Prime Air ambitionne de réaliser des livraisons de colis de moins de 2,3 kg en 30 minutes dans un rayon de 12 kilomètres autour de ses entrepôts. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.