Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

AWS s’attaque au traitement des données de santé avec Amazon HealthLake

A l’occasion de sa conférence annuelle re:Invent, qui se tient actuellement à Las Vegas, Amazon a annoncé le lancement d’Amazon HealthLake, une plateforme cloud dédiée aux organismes de santé et visant à améliorer le traitement des données médicales.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

AWS s’attaque au traitement des données de santé avec Amazon HealthLake
AWS s’attaque au traitement des données de santé avec Amazon HealthLake © Amazon

La santé, priorité numéro une d’Amazon ? En cette année de pandémie, le géant de l’e-commerce a bien choisi son sujet et accélère aux Etats-Unis. A l’occasion de sa conférence annuelle re:Invent, qui se tient actuellement à Las Vegas et accessible en ligne, la société basée à Seattle a annoncé le lancement d’un nouveau service destiné aux organismes de santé.

Baptisée Amazon HealthLake, cette offre est une solution cloud qui permet de stocker, transformer et analyser des données de santé à l'échelle du pétaoctet. Ce nouveau service, qui fait partie intégrante d’AWS, est disponible depuis le 8 décembre.

Transformer les données non structurées en données structurées
Partant du constat que les données de santé des patients sont morcelées entre différentes structures et systèmes informatiques des organismes de santé (hôpitaux, laboratoires...), Amazon souhaite réorganiser ces données. Pour la plupart non structurées (notes cliniques orales, rapports d’examens, formulaires d'assurance, ordonnances, imageries médicales parfois en séries chronologiques…), elles doivent être normalisées. Mais par leur volume et par la diversité de leur format, ce travail est quasiment impossible. "Amazon HealthLake supprime la lourde tâche d'organisation, d'indexation et de structuration des informations sur les patients et fournit une vue complète de la santé de chaque patient et de l'ensemble de la population de patients de manière sécurisée, conforme et contrôlable", résume Amazon.

À l'aide des API HealthLake, les organisations de soins de santé (structures médicales, pharmacies, assurances...) copient les données de santé à partir de leur systèmes vers HealthLake. La plateforme, qui repose sur des technologies d’intelligence artificielle, a pour objectif de traiter ces documents. La solution peut, selon son concepteur, traiter des centaines de milliers de points de données à travers différents silos dans des dizaines de formats. HealthLake transforme les données non structurées à l'aide de modèles d'apprentissage automatique spécialisés, comme le traitement du langage naturel, pour extraire automatiquement des informations médicales pertinentes et "fournir de puissantes capacités de requête et de recherche".

Des modèles prédictifs pour le suivi médical
Dans les exemples cités, Amazon prend le cas d’un médicament prescrit par ordonnance à un patient. La plateforme est capable d’extraire des informations relatives au taux de glycémie, les rapports médicaux et les analyses médicales pour aider le professionnel de santé lors de la prescription du médicament.

Amazon précise que les données peuvent être téléchargées en continu et interrogées en temps réel à l'aide de méthodes standard ou importées dans Amazon SageMaker. La solution peut établir des modèles prédictifs en étudiant par exemple le nombre de cas de diabète d’une année à l'autre. Matt Wood, vice-président IA au sein d’Amazon Web Services, a montré en direct comment la plateforme était utilisée pour extraire un ensemble de patients atteints de diabète mais ne faisant pas l’objet d’un suivi médical pertinent, et déterminer le traitement nécessaire pour éviter les possibles complications. Pour ce faire, HealthLake a interrogé des données directement auprès d'un fournisseur de soins de santé et a généré une visualisation dans Amazon QuickSite.

Pour le moment, HealthLake prend en charge le standard Fast Healthcare (FHIR), qui permet l’interopérabilité et le partage de données des systèmes de santé dans un format cohérent. La prise en charge d’autres normes devrait suivre. Comme pour chaque incursion dans le secteur médical, Amazon promet que sa solution est conforme à la loi HIPAA (loi sur la santé et l'assurance maladie en vigueur aux Etats-Unis. 

Les atouts d'Amazon dupliqués dans le domaine de la santé
La santé est un secteur convoité par Amazon qui ne s’en cache d’ailleurs pas. La société américaine renforce depuis 2018 sa position sur le marché. Elle a acquis il y a deux ans la start-up de livraison pharmaceutique PillPack, puis en octobre 2019, Health Navigator, une start-up spécialisée dans la télémédecine.

Comme pour le retail, Amazon aime tester ses idées auprès de ses employés. Elle a mis en place en 2018 une mutuelle en partenariat avec le conglomérat Berkshire Hathaway et la banque JP Morgan Chase. Plus important, elle vient de lancer Amazon Pharmacy, un nouveau service de vente et de livraison de médicaments sur ordonnance, et disponible dans 45 Etats américains. Profitant de son expertise en matière de logistique et de service client, elle met à disposition de ses abonnés Prime des promotions sur certains produits et de la livraison gratuite sous deux jours.

Amazon compte également tirer profit de son avance technologique, notamment en matière d’intelligence artificielle, pour révolutionner le secteur de la santé. Il y a un an, l’e-commerçant mettait à disposition des praticiens Transcribe Medical, conçu pour retranscrire le discours médical du personnel clinique. L’augmentation de demande de services de télémédecine et de télésurveillance en 2020 et l’augmentation de la livraison à domicile confortent Amazon dans un pays où l’accès aux soins de santé reste profondément corrélé au niveau de revenus. Mais aux Etats-Unis comme ailleurs, les inquiétudes sur la protection des données sont vives et demeurent un obstacle, au moins temporaire, aux ambitions d'Amazon.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.