Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Biosency propose un bracelet de télésurveillance médicale aux patients atteints du Covid-19

La start-up rennaise Biosency propose aux patients atteints du Covid-19 dans la Meuse son bracelet médical connecté pour mesurer leurs constantes à domicile, et en particulier le taux d'oxygène dans le sang. Les données, hébergées en France, sont transmises au personnel médical via une plateforme dédiée. L'objectif est de réduire les durées de séjour à l'hôpital pour libérer des lits en pleine cinquième vague.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Biosency propose un bracelet de télésurveillance médicale aux patients atteints du Covid-19
Biosency propose un bracelet de télésurveillance médicale aux patients atteints du Covid-19 © Biosency

La start-up Biosency, basée à Rennes, a été sélectionnée pour intégrer le parcours de télésurveillance à domicile des patients atteints du Covid-19 dans le département de la Meuse, annonce-t-elle le 15 décembre. L'objectif est de libérer des lits d'hôpital en réduisant les durées de séjour tout en continuant à suivre à distance les personnes malades ayant été placées sous oxygène.

Mesurer les paramètres cliniques
Pour ce faire, les patients bénéficient du bracelet connecté développé par cette jeune pousse : le "Bora Band". Il fournit des paramètres cliniques en temps réel, mesurant la fréquence respiratoire du patient, son taux d’oxygène dans le sang, sa fréquence cardiaque ainsi que son nombre de pas. Le Bora Band est un dispositif médical de classe IIa marqué CE depuis mars 2020. 

Le bracelet est connecté à une plateforme en ligne, également marquée CE, qui permet de récupérer et de consulter les informations récoltées par le bracelet et ainsi de suivre le patient. Si les professionnels de santé détectent une mesure anormale, ils peuvent immédiatement agir pour éviter que la santé du patient ne se dégrade. Les données de santé sont hébergées en France par Coreye, labellisé "hébergeur de données de santé" (HDS), filiale du Français Pictime Groupe. 

Libérer des lits en pleine cInquieme vague
Actuellement, 5 à 10 patients par semaine bénéficient de cette solution de télésurveillance médicale permettant de libérer des lits d'hospitalisation en pleine cinquième vague épidémique. La prise en charge de ce parcours de soin est en partie portée par les structures existantes pour certains actes, complétée par des financements de l’Agence régionale de santé (ARS) pour la mise à disposition du matériel et son installation par l’équipe d’éducation thérapeutique, sa coordination par la Plateforme Territoriale d’Appui de la Meuse (PTA), et l’hébergement des données sur la plateforme e-Meuse.

Biosency, composée de 22 salariés, espère que cette initiative servira d'exemple pour inspirer la rédaction du cahier des charges de la télésurveillance dans le cadre de la Loi de financement de la sécurité sociale 2022. Ce texte prévoit une généralisation du remboursement de la télésurveillance médicale d'ici juillet prochain.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.