Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES Unveiled Paris] Otodo veut rendre les futures box des opérateurs "Smart Home" ready

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Otodo veut aider les opérateurs télécoms à mieux prendre le virage des objets connectés. Il développe un hub smart home qu'il propose en marque blanche aux opérateurs… Ceux-ci peuvent aussi choisir d'intégrer sa technologie à leurs futures box internet.

Otodo veut rendre les futures box des opérateurs Smart Home ready
Le hub Otodo et son objet compagnon Ugo. © Otodo

Les objets connectés pour la maison, on en parle beaucoup mais il s'en vend encore très peu. Et ce n'est pas seulement la faute des retailers, qui ont encore du mal à promouvoir cette nouvelle catégorie d'objets. Les opérateurs télécoms ont leur part de responsabilité dans ce faux départ : c'est un ancien haut dirigeant d'un opérateur télécom français, Eric Denoyer, qui le dit !

 

L'ex-directeur général de SFR-Numericable jusqu'en 2016 (qui faisait aussi partie de l'équipe d'origine de Liberty Surf, en 1999) estime que la stratégie adoptée par les telcos n'est pas la bonne. "Avec Homelive ou SFR Home, les opérateurs télécom ont voulu adopter les codes des magasins de bricolage. Mais ils n'ont pas de légitimité dans cet univers, et cela n'a pas fonctionné", analyse-t-il. Pour le vétéran de l'industrie, les télécoms doivent d'abord faire… des télécoms, et proposer une connectivité adaptée aux objets connectés. Attention : plus ils tardent à réagir, plus les GAFA risquent de s'emparer du marché par le biais de leurs enceintes intelligentes, prévient Eric Denoyer.

 

Un hub pour objets connectés... et télécommandés

Pour aider les opérateurs télécoms à opérer le virage de la smart home, le grand patron est devenu startuper en mai 2016. Il s'est associé à Eric Souchaud, expert du logiciel cloud pour opérateurs pour fonder Otodo. La nouvelle entreprise développe un "hub" domotique. Sa particularité : il est compatible avec des objets connectés (en wi-fi et bluetooth low energy) mais aussi avec des objets télécommandés (via les fréquences HF 433 MHz, 868 MHz). "Notre hub prend en charge des objets – prises, volets, lampes – que les gens ont déjà dans leur maison. Ils n'ont pas besoin de se rééquiper en objets coûteux pour démarrer", explique Eric Denoyer. Otodo (10 salariés) va alimenter une bibliothèque de données dans le cloud pour assurer la compatibilité du hub avec les principaux standards et protocoles du marché. La start-up espère donc que les opérateurs vont lui sous-traiter ce travail d'interopérabilité dans le cloud. Pour les convaincre, elle espère faire valoir l'expertise de son partenaire technologique 5-Team, habitué à bâtir des services basés sur la communication sur son cloud et celui des opérateurs.

 

Otodo a imaginé une gamme d'objets compagnons pour accompagner son hub, comme la télécommande Ugo, un galet connecté doté d'un lecteur d'empreintes digitales. Il est possible de le programmer pour déclencher des actions contextuelles dans des parties prédéfinies de la maison, un peu comme la Smart Remote du français Sevenhugs. Ugo sera présenté au CES 2018 ; il est d'ores et déjà "CES Awards Honoree" dans la catégorie "Smart Home" du salon.

 

s'inviter à l'intérieur des box des opérateurs

Mais Otodo, au-delà de la vente d'objets aux opérateurs, a l'ambition d'intégrer directement les futures box Internet du marché. Il dispose pour cela d'un partenariat avec Sagemcom et Jiuzhou (son équivalent en Chine) pour intégrer sa technologie aux futures box des deux marques. Otodo veut ainsi devenir pour la smart home ce que Nagra est aux technologies de protection de contenus ou Dolby au son, et se fixe l'objectif d'écouler deux millions d'unités en cinq ans.

 

Des opérateurs opteront-ils pour le duo Sagemcom / Otodo pour leurs futures offres Smart Home ? La jeune pousse affirme discuter avec de nombreux acteurs du marché.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale