Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

CleverConnect lève 30 millions d'euros pour ses logiciels de recrutement

Levée de fonds CleverConnect lève 30 millions d'euros pour poursuivre le développement de sa suite de logiciels dédiés au recrutement. La start-up française couvre l'intégralité du recrutement, de l'attraction des talents jusqu'à leur conversion et leur évaluation. Elle promet un gain de temps aux services RH et un meilleur recrutement grâce à son algorithme de sélection des profils correspondants aux offres.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

CleverConnect lève 30 millions d'euros pour ses logiciels de recrutement
CleverConnect lève 30 millions d'euros pour ses logiciels de recrutement © Unsplash/Headway

CleverConnect, qui entend faciliter le recrutement avec ses logiciels, lève 30 millions d'euros. Une levée de fonds en Série B annoncée lundi 18 octobre 2021 et menée auprès de Digital+ Partners et de ses investisseurs historiques Citizen Capital et Sofiouest.

Accélérer le processus de recrutement
"Si la crise sanitaire a mis en évidence la nécessité de digitaliser les processus de recrutement, l'ère post-Covid s'accompagne d'une tension inédite sur le marché du travail, qui perdurera encore de longs mois", croit savoir Gonzague Lefebvre, cofondateur de CleverConnect. Une aubaine pour la start-up de la French Tech qui entend répondre à cette problématique avec sa suite de logiciels visant à faciliter le recrutement. Avec son positionnement généraliste, elle s'adresse à une large gamme d'entreprises et propose des profils variés.

CleverConnect assure couvrir l'intégralité du processus de recrutement "de l'attraction des talents jusqu'à leur conversion et leur évaluation". Elle est notamment derrière Meteojob, qui permet aux entreprises de trouver le candidat idéal. Pour les RH, CleverConnect promet un gain de temps notamment grâce à son algorithme de matching (détection des meilleures correspondances entre offres et candidats). Il n'est pas nécessaire de trier les CV : les candidats se voient proposer des offres correspondant à leur CV et, ce sont à eux de contacter les entreprises.

Il est également possible pour l'entreprise de se voir proposer une liste de candidats après avoir indiqué les profils recherchés. Une solution d'entretien vidéo en différé peut être utilisée en remplacement ou en amont de la rencontre physique. Une liste de questions doit au préalable être faite par l'entreprise, et les candidats y répondent en vidéo.

Développement européen
CleverConnect assure avoir permis à Leroy Merlin de baisser son turnover de 33% et à EDF de recruter 1500 personnes en l'espace de 7 mois. La start-up revendique 7 millions de candidats inscrits, 150 000 offres disponibles chaque jour et 1,6 million de visiteurs uniques par mois. Elle veut accélérer son déploiement en Europe afin de soutenir plus de 25 millions de candidats d'ici la fin de l'année 2023.

Cela passe par un renforcement de sa présence en Europe du sud dans des pays comme l'Italie et l'Espagne, une accélération en Allemagne et un déploiement en Europe du nord (Belgique, Pays-Bas, Scandinavie). Pour ce faire, CleverConnect prévoit de faire 150 recrutements d'ici la fin de l'année 2022 et poursuivre le développement de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, elle a mis au point une application dédiée au travail intérimaire. Aucun CV n'est nécessaire, le candidat doit répondre à une liste de questions et dès qu'une offre correspondant est mise en ligne, il est notifié et peut postuler.

L'une des start-up française pionnière à mettre du big data et de l'IA dans les RH, pour faire correspondre les compétences des individus et les emplois à pourvoir, était Clustree qui a été rachetée par l'Américain Cornerstone pour environ pour 18,5 millions de dollars.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.