Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Discord tire un trait sur son offre premium de jeux vidéo Nitro

La plateforme de discussion pour gamers Discord a annoncé jeudi 12 septembre 2019 retirer les jeux vidéo en libre accès qu’elle proposait aux abonnés de sa version payante, Nitro. Première conclusion à tirer de cette décision : à l’heure où constructeurs et distributeurs misent sur la création de contenu, cette stratégie pourrait ne réussir pas à tous...
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Discord tire un trait sur son offre premium de jeux vidéo Nitro
Discord tire un trait sur son offre premium de jeux vidéo Nitro © Discord

A peine plus d’un an. C’est le temps qu’aura duré la boutique de jeux vidéo de la plateforme de communication pour gamers Discord, qui a annoncé y mettre un terme le 15 octobre 2019. Proposés via la formule payante Nitro (9,99 euros par mois), en libre accès et gratuits pour la plupart, ces titres n’ont apparemment pas convaincu la communauté de joueurs… poussant Discord à en tirer la conclusion.

 

CONTRATS NON-RENOUVELéS

"Nous avons beaucoup appris de vous sur l’année qui vient de s’écouler. A travers vos précieux retours, il est devenu clair que si certains d’entre vous – tout comme nous – aiment ces jeux, la vaste majorité de nos abonnés n’y a pas joué", concède la plateforme dans un post de blog. Discord profite dans les faits du renouvellement annuel des contrats avec les éditeurs de jeux vidéo pour baisser le rideau. Saints Row, Metro, Darksiders… Une soixantaine de jeux étaient proposés au lancement. Encore confiant en décembre 2018, Discord annonçait une montée en puissance et promettait alors aux développeurs qu'ils récupéreraient "90 % des recettes sur la vente des jeux", soit un peu plus que le mastodonte Epic Games Store (88 %).

 

 Si la plateforme a annoncé ne pas baisser ses tarifs malgré la disparition de ce riche catalogue, elle a assuré que ses utilisateurs pourraient conserver les titres d'ores et déjà téléchargés et que "de nouvelles fonctionnalités" viendront pour compenser ce désagrément. A cette heure, Discord s’est contenté de doubler la capacité de téléchargement des abonnés – qui est ainsi passée de 50 à 100 MB. L’entreprise a, par ailleurs, récemment lancé ses services GoLive pour diffuser ses parties en direct. A l’heure où toujours plus de constructeurs et de distributeurs se lancent dans les contenus, cet échec de la plate-forme est un signe que se lancer face à Steam sur le marché PC reste un pari risqué.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media