Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La plateforme de discussion pour gamers Discord se lance dans la vente de jeux face à Steam

Après avoir évincé Skype, Mumble ou Teamspeak dans le milieu du chat vocal, la start-up Discord s'attaque à un plus gros poisson : Steam. Elle vient d'annoncer le Discord Store, une boutique de jeux indépendants triés sur le volet, misant sur une approche artisanale et qualitative face à la machine industrielle de Valve.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La plateforme de discussion pour gamers Discord se lance dans la vente de jeux face à Steam
La plateforme de discussion pour gamers Discord se lance dans la vente de jeux face à Steam © Discord

La plateforme de discussion pour gamers Discord, fort de son succès, se lance sur le difficile marché de la vente de jeux dématérialisés. Elle a annoncé une version beta de son Discord Store le 9 août, réservée pour l'instant à 50 000 clients canadiens. Il faut dire qu'elle a complètement conquis en 3 ans le marché des logiciels VoIP en évinçant des concurrents comme Skype, Teamspeak ou Mumble. Mais en faire de même pour la vente de jeux vidéo sera une autre paire de manche.

 

La vente de jeux vidéo, un marché sans pitié

Discord n'est pas le premier à tenter de se tailler une part de ce marché juteux. Il existe d'autres boutiques à succès comme GOG.com, centrée à l'origine autour d'anciens titres qui n'étaient plus disponibles à la vente ; le Humble Bundle, né d'un effort pour faire connaître des jeux indépendants en laissant l'acheteur libre de fixer son prix ; ou des plateformes d'éditeurs comme Origin (EA) et UPlay (Ubisoft).

 

Ces dernières ne font cependant pas le poids face au gargantuesque Steam, considéré par la majorité des joueurs – et des développeurs – comme la plateforme de référence pour le jeu PC. Celle pour laquelle les jeux sont développés, celle où ils se vendent le plus (de loin), et fréquemment la seule sur laquelle ils sont disponibles. Même des géants comme géants Amazon et Microsoft (via le Windows Store) peinent à lutter.

 

Des jeux indépendants triés sur le volet

Discord mise sur une double approche pour se différencier. D'abord, les jeux disponibles seront tous des jeux indépendants (c'est-à-dire ne venant pas de grands éditeurs) soigneusement sélectionnés par les équipes de la start-up. Une approche diamètralement opposé à celle de Valve pour Steam, qui au contraire a récemment annoncé qu'il accepterait tous les jeux sans exception à condition qu'ils ne contiennent pas de contenu illégal. Une politique qui résulte elle-même de l'incroyable succès de Steam.

 

La boutique de Valve liste pratiquement 20 000 applications à l'heure actuelle et plusieurs milliers viennent grossir ses rangs au fil des mois. Valve a depuis longtemps abandonné la tâche de les vérifier tous, se reposant à la place sur les avis des clients pour établir un baromètre de la qualité de chaque titre. Une croissance inarrêtable qui est aussi le fruit du renouveau de l'explosion du nombre de jeux indépendants. Le résultat est il est aujourd'hui plus facile que jamais de créer un jeu... et de le mettre en vente.

 

Mais le souci est que sur ces milliers de jeux, seuls une poignée sont vraiment bons. La majorité n'ont aucun intérêt. En ne proposant que des titres testés et approuvés, Discord apporte donc une vraie valeur ajoutée : un gain de temps pour l'acheteur et la garantie d'un achat de qualité. Et cela se ressent dans les jeux disponibles sur son Store, comme Pillars of Eternity 2, Into the Breach, Dead Cells ou Hollow Knight.

 

Un système par abonnement à la Netflix

Le deuxième pan de la stratégie de Discord est l'inclusion d'un panel de jeux dans son service par abonnement Nitro (qui coûte 4,99 dollars par mois et 49,99 dollars par an). Tous les jeux du Discord Store n'en feront pas partie, mais cela augmentera considérablement la valeur du service (qui proposait jusqu'ici plus de fonctionnalités et de bande passante pour le chat vocal et textuel). En plus de tout ça, Discord va également mettre en place un service de financement de jeux indépendants qui s'accompagnera d'une d'exclusivité temporaire de 90 jours baptisé "First on Discord". De quoi se garantir quelques avantages face à Steam du côté des titres disponibles (c'est aussi ce que fait Oculus pour la réalité virtuelle ou Microsoft pour les jeux qu'il publie).

 

Enfin, parce qu'il sait que la quasi-totalité des joueurs PC ont déjà tellement de jeux dans d'autres boutiques qu'ils ne peuvent pas les abandonner, Discord pourra scanner un ordinateur et servir de lanceur pour tous les jeux, même ceux d'autres plateformes. Intelligent, car la résilience de Steam face aux autres boutiques est aussi le fruit d'un désir de nombreux clients d'avoir tous leurs jeux au même endroit. Reste à voir si tout cela permettra à Discord de se faire une place parmi les autres. L'entreprise a l'avantage d'être déjà présente chez plus de 150 millions d'utilisateurs. L'une des possibilités à prendre en compte est que Discord cannibalise les petites boutiques comme GOG et Humble Store, sans pour autant inquiéter Steam.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale