Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Et vous, quelle impression il vous fait le dernier robot de Boston Dynamics ?

Vidéo Le nouveau robot de Boston Dynamics se nomme... SpotMini ! Toujours plus petit, plus agile, plus silencieux que ses prédécesseurs, il dispose aussi désormais d'un cou et d'une "tête" qui lui permet d'attraper des objets dans sa "bouche". Un spectacle aussi étrange que fascinant, mais qui est surtout le triomphe du biomimétisme.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Et vous, quelle impression il vous fait le dernier robot de Boston Dynamics ?
Et vous, quelle impression il vous fait le dernier robot de Boston Dynamics ? © Boston Dynamics

La start-up Boston Dynamics s'est imposée depuis plusieurs années comme le spécialiste incontesté des robots bipèdes et quadripèdes. Elle présente à intervalles réguliers ses nouvelles créations, qui gagnent à chaque fois en agilité, stabilité, vitesse ou autonomie. Sa popularité, notamment grâce à son travail pour la Darpa, a même poussé Google à la racheter fin 2013. Alors que le groupe Alphabet cherche désormais à revendre cette pépite, l'entreprise dévoile un nouveau robot baptisé SpotMini.

 

Il s'inspire du robot tout-terrain Spot, qui avait déjà marqué un grand progrès lorsqu'il avait été présenté en février 2015. Mais cette nouvelle version est plus petite, intégralement électrique et donc silencieuse. Il peut se baisser pour passer sous une table et possède même un cou articulé terminé par une pince (qui n'est pas sans rappeler une bouche) qui lui permet de saisir des objets. Un biomimétisme qui confère au robot un look à mi-chemin entre le cocasse (surtout quand il dérape sur des peaux de bananes) et le dérangeant (dans la plus pure tradition de "l'Uncanny Valley").

 

Mais ce qui frappe surtout, ce sont les capacités de SpotMini. Qui se rappelle de l'époque ou Asimo, le robot bipède de Honda, peinait à monter une marche de 10 cm de haut ? SpotMini cavale dans les escaliers comme un labrador. Et quand il se vautre sur des peaux de bananes, il se remet sur pattes en 20 secondes. Quant à son étrange bec, il lui permet de saisir un verre dans un évier et de le ranger dans un lave-vaisselle, ou de jeter une cannette vide à la poubelle. Des compétences qui laissent rêveur quant aux progrès de la robotique ces dix dernières années. Pas étonnant donc qu'on dise Toyota et Amazon intéressés par la pépite.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale