Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Fin de l'accord d'itinérance entre Free et Orange en 2018, et alors ?

L’Autorité de la concurrence se prononce pour une fin de l’accord d’itinérance entre Orange et Free Mobile, en 2016 ou 2018. Une décision qui ne devrait pas trop perturber le dernier entrant.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Fin de l'accord d'itinérance entre Free et Orange en 2018, et alors ?
Fin de l'accord d'itinérance entre Free et Orange en 2018, et alors ? © D.R.

L’Autorité de la concurrence, consultée sur le sujet par le gouvernement, estime que "l’accord d’itinérance qui permet au quatrième opérateur mobile français Free d'utiliser le réseau d'Orange pour ses clients ne doit pas aller au-delà de son échéance prévue en 2018". Au-delà, celui-ci présenterait des risques concurrentiels et l’Autorité préconise un arrêt en 2016 ou 2018.

Cet accord fait, encore aujourd’hui, pousser les hauts cris aux concurrents des deux opérateurs alliés pour l’occasion. Il a en effet permis à Free Mobile de disposer d’une couverture nationale en attendant que sa propre infrastructure soit déployée. Les acteurs du marché invoquent bien souvent cette alliance comme une cause de la chute de leurs revenus et donc indirectement, des plans de suppressions de postes qu’ils conduisent. D’autant que Free n’est soumis par ailleurs qu’à l’obligation de couvrir 75% de la population d’ici à 2015 et 90% d’ici à 2018. Année à laquelle son contrat avec Orange parviendra quoiqu’il arrive à échéance (avec, dès 2016, la possibilité pour les deux parties de résilier cet accord).

Or, comme le rappelle désormais régulièrement Stéphane Richard, PDG de France Télécom, cet accord est très rentable pour ce dernier (il pourrait lui rapporter un milliard d’euros dès ses deux premières années, c’est-à-dire d’ici à fin 2013). De quoi inciter Free, tout autant que l’avis de l’Autorité de la concurrence, à accélérer ses propres déploiements et mettre fin à ce contrat. L’avis de l’Autorité l’empêchera néanmoins de solliciter les concurrents d’Orange, à échéance, pour signer un éventuel contrat plus favorable.

Emmanuelle Delsol

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale