Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Foxconn prêt à racheter le japonais Sharp pour 2,5 milliards de dollars

Selon l’agence de presse Kyodo, le géant taïwanais de la sous-traitance électronique Foxconn proposerait de racheter le japonais Sharp pour 2,45 milliards de dollars. Si l’offre aboutissait, elle priverait le Japon de l’un de ses trois fleurons de l’électronique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Foxconn prêt à racheter le japonais Sharp pour 2,5 milliards de dollars
Foxconn prêt à racheter le japonais Sharp pour 2,5 milliards de dollars © D.R. - Sharp
Sharp, l’un des trois fleurons de l’électronique au Japon aux côtés de Sony et Panasonic, va-t-il passer sous pavillon taïwanais? Selon l’agence nipponne de presse Kyodo, le géant taïwanais de la sous-traitance électronique Hon Hai Precision Industry, plus connu sous le nom de Foxconn Technology, proposerait de le racheter pour 300 milliards de yens, l’équivalent de 2,45 milliards de dollars. Aucune des deux parties ne confirme toutefois l’information.
 
 
La valeur de Sharp divisée par 10 en 4 ans
L’offre de Foxconn paraît séduisante. Elle représenterait une prime de plus de 50% sur la valeur actuelle de Sharp. D’autant que le groupe taïwanais s'engage à assumer la dette de 760 milliards de yens (6,3 milliards de dollars) du japonais. Mais, englué dans des difficultés chroniques depuis 2012, Sharp est devenu une proie facile. En quatre ans, sa valorisation boursière a été divisé par dix.
 
Depuis 2012, le groupe d’Osaka a bénéficié de deux plans de sauvetage par les banques en contrepartie de plans sévères de restructuration. Rien à faire. Ses difficultés persistent dans les écrans LCD, les panneaux solaires, la télévision ou encore l’électroménager. Seule l’activité semi-conducteurs, avec ses capteurs d’image, et dans une moindre mesure, celle dans les solutions d’impression pour entreprises, se portent bien.
 
Bénédiction d'Apple
Sharp et Foxconn Technology sont déjà partenaires dans les grands écrans LCD de télévision. Depuis 2012, le taïwanais détient 37,6 % du capital de l’usine du japonais à Sakai, au Japon, la seule au monde à fabriquer des écrans sur des panneaux de génération 10 (taille de 2 880 x 3 130 mm). Son offre aurait la bénédiction d’Apple. Sharp fait partie des trois fournisseurs clés d’écrans LCD pour l’iPhone aux côtés de Japan Display et LG Display. La firme à la pomme, qui confie la fabrication de presque tous ses produits au sous-traitant taïwanais, voit dans cette opération le moyen de sécuriser une source stratégique d’approvisionnement.
 
Sharp, très convoité pour ses technologies
Mais l’opération risque de se heurter à la tradition du Japon de préserver ses fleurons technologiques. Sharp compte de nombreuses inventions qui ont bouleversé l’univers numérique, dont le mini-disc (avec Sony), la télévision à écran LCD ou le photophone (téléphone mobile à appareil photo intégré). Il est connu également pour son rôle de pionnier dans les panneaux photovoltaïques à haut rendement, les écrans LCD à matrice de commande IZGO, les composants infrarouges ou encore les diodes laser bleues indispensables au disque Blu-ray. Autant de forces qui font du fleuron japonais une proie très convoitée, y compris par son plus grand concurrent, le coréen Samsung Electronics, entré en 2013 dans son capital à hauteur de 3%.
 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

leila
30/12/2015 15h00 - leila

mais ou est passé ma calculatrice scientifique sharp? pour que j'étudie la rentabilité de mon investissement à renouveler mon Iphone.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale