Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Grève SNCF et RATP] Paris teste des voies dédiées au covoiturage

La préfecture de Police de Paris a annoncé mettre en place des voies dédiées pour le covoiturage lundi 9 décembre. Sont concernés des tronçons de l'A1, l'A6a, l'A10 et l'A12. Les véhicules avec trois passagers ou plus à leur bord pourront emprunter les voies dédiées bus et taxis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Grève SNCF et RATP] Paris teste des voies dédiées au covoiturage
[Grève SNCF et RATP] Paris teste des voies dédiées au covoiturage © Citygo

En raison de la grève à la SNCF et à la RATP, les transports en commun circulent de façon très limitée. La voiture est donc la seule option de déplacement pour bon nombre de Franciliens. Pour limiter son corollaire que sont les bouchons, les autorités essayent de favoriser le covoiturage. Après la tarification attractive mise en place par Ile-de-France Mobilités (gratuit pour les passagers et de 2 à 4 euros par passager et par trajet pour le conducteur), le préfet de Police de Paris a annoncé dimanche 8 décembre 2019 mettre en place des voies dédiées aux véhicules en covoiturage.

 

Des tronçons de l'A1, l'A6a, l'A10 et l'A12

Ce sont des axes structurant se rendant sur Paris qui sont visés par la préfecture. Dans le détail, sont concernés des tronçons de l'A1 (voie dédiées bus et taxis sur le territoire de Saint-Denis), l'A6a (voie dédiée bus et taxis entre les communes de Gentilly et Arcueil), l'A10 (voie réservée aux bus entre les communes de Villebon, Palaiseau et Massy) et l'A12 (voie réservée aux bus sur la commune du Bailly).

 

 

Peuvent emprunter ces voies les véhicules avec trois personnes ou plus à leur bord. La préfecture précise que "des contrôles mobiles seront mis en place pour s'assurer de son respect". La mesure, qui entre en vigueur ce lundi 9 décembre 2019 à 5h pour une durée de 24h, pourra être reconduite en fonction de l'évolution des conditions de circulation.

 

Pour justifier cette mesure, la préfecture évoque "le niveau de congestion exceptionnel du réseau routier constaté ce vendredi 6 décembre". Ce jour-là, après un pic à 375 kilomètres de bouchons cumulés enregistré le matin, ce sont plus de 580 kilomètres de bouchons cumulés qui ont été recensés en fin de journée, selon le site Sytadin. Ce lundi 9 décembre, plus de 600 kilomètres de bouchons cumulés ont été enregistrés ce matin, toujours selon Sytadin. En favorisant le covoiturage, la préfecture, la région ou encore la Mairie tentent de limiter cette congestion qui favorise aussi l'apparition de pics de pollution.

 

Le cumul de bouchons en Ile-de-France lundi 9 décembre vers 9h30.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media