Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Horizon Robotics lève 150 millions de dollars pour accélérer la commercialisation de ses puces

Levée de fonds Vu ailleurs La licorne chinoise Horizon Robotics lève 150 millions de dollars pour accélérer la commercialisation de ses puces dédiées aux calculs liés à l'intelligence artificielle. Elles sont conçues spécifiquement pour équiper des systèmes robotisés ou des véhicules autonomes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Horizon Robotics lève 150 millions de dollars pour accélérer la commercialisation de ses puces
Horizon Robotics lève 150 millions de dollars pour accélérer la commercialisation de ses puces © Horizon Robotics

La licorne chinoise Horizon Robotics, spécialisée dans les puces dédiées aux calculs liés à l'intelligence artificielle pour équiper les robots et les véhicules autonomes, a annoncé le 22 décembre 2020 avoir levé 150 millions de dollars. Un premier tour de table pour sa levée de fonds en Série C, lors de laquelle Horizon Robotics espère lever un total de 700 millions de dollars, selon TechCrunch.

Cette levée est menée par 5Y Capital, Hillhouse Capital et Capital Today. Ont aussi participé Guotai Junan International et KTB. Elle intervient moins de deux ans après sa précédente levée en Série B s'élevant à 600 millions de dollars et établissant la valorisation de l'entreprise à 3 milliards de dollars.

Accélérer la commercialisation
Avec ce nouvel apport financier, la start-up fondée en juillet 2015 par un vétéran de chez Baidu souhaite accélérer le développement et la commercialisation de ses puces conçues pour les véhicules et de ses solutions de conduite autonome. Horizon Robotics souhaite également mettre en place un "écosystème ouvert" pour les partenaires industriels.

La start-up assure compter parmi ses partenaires des entreprises comme Bosch, Audi, Continental, SAIC Motors et BYD. Mais aussi l'équipementier français Faurecia avec lequel elle a annoncé un partenariat à l'occasion du CES de Las Vegas de 2020.

La Chine cherche à réduire sa dépendance aux Etats-Unis
Depuis près de deux ans, la Chine essaye de réduire sa dépendance aux Etats-Unis et à d'autres pays en matière de semi-conducteurs utilisés dans les smartphones ou les véhicules. Le développement de start-up locales comme Horizon Robotics ou Black Sesame Technologies est encouragé par le gouvernement.

75% des véhicules dotés de systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS) de niveau 3 SAE et plus seront équipés par des fournisseurs chinois d'ici 2030, contre 20% en 2019, selon la banque d'investissement CITIC Securities.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media