Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up HarfangLab lève 5 millions d'euros pour son logiciel de détection des intrusions malveillantes

Levée de fonds HarfangLab propose une interface centrale permettant aux responsables de la sécurité informatique de détecter, d'investiguer et de neutraliser les activités malveillantes sur un système d'information. Elle a déjà séduit des grands groupes industriels et des administrations françaises. Pour accélérer le déploiement de son logiciel EDR, la pépite parisienne vient de lever 5 millions d'euros, dont 2,5 millions sous forme de prêts. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up HarfangLab lève 5 millions d'euros pour son logiciel de détection des intrusions malveillantes
La start-up HarfangLab lève 5 millions d'euros pour son logiciel de détection des intrusions malveillantes © Jeremy Keith

La start-up parisienne HarfangLab annonce ce mardi 1er juin une levée de fonds de 5 millions d'euros, dont 3,5 millions d'euros auprès de Elaia et le reste en financement sous forme de prêts.

Accélérer la commercialisation
Grâce à ces nouveaux fonds, elle souhaite poursuivre le déploiement et la commercialisation de son logiciel dédié à la détection des activités malveillantes dans un contexte d'explosion des cyberattaques, en particulier des ransomwares. Elle souhaite également recruter une dizaine de nouvelles personnes.

Lancé en 2018, HarfangLab a développé une solution dédiée aux responsables de la sécurité informatique des entreprises et des organismes publics. L'objectif est de leur fournir une visibilité complète sur leur parc et ainsi leur permettre de prévenir et de neutraliser les attaques informatiques.

Surveiller les terminaux
En pratique, il s'agit d'un logiciel EDR (Endpoint detection and response) qui grâce à des systèmes d'apprentissage automatique est capable d'analyser et de monitorer les actions d'un terminal, c'est-à-dire les appareils connectés au réseau et non le réseau lui-même. Les "agents" sont ainsi déployés par un administrateur du système d'information sur les postes soumis à surveillance (endpoints). L'ensemble de ces agents sont gérés par un manager EDR distant qui va récolter les informations extraites et les centraliser afin qu'elles puissent être exploitées lors des différentes tâches de surveillance et de détection.

Ce logiciel, qui a séduit des grandes entreprises industrielle et des administrations publiques, a été certifié par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) en décembre 2020.

HarfangLab, composé de 30 employés, fait partie des 11 start-up lauréates du Grand Défi Cyber. Lancé fin 2020, ce défi chapeauté par le gouvernement vise à ériger un nouvel écosystème français de la cybersécurité.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.