Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les algorithmes de TikTok désormais audités par Oracle aux Etats-Unis

Vu ailleurs Le réseau social chinois TikTok, qui héberge les données de ses utilisateurs américains sur le cloud d'Oracle depuis le mois de juin, lui donne désormais accès à ses modèles de recommandation et de modération.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les algorithmes de TikTok désormais audités par Oracle aux Etats-Unis
Les algorithmes de TikTok désormais audités par Oracle aux Etats-Unis © Unsplash

En juin dernier, TikTok a transféré les données de ses utilisateurs américains sur les serveurs d'Oracle aux Etats-Unis, afin de garantir au gouvernement américain que ces données ne seraient pas soumises à la loi chinoise. Malgré cela, des craintes subsistaient sur l'usage potentiel par les autorités chinoises des données personnelles des utilisateurs américains, le réseau social de Bytedance contrôlant toujours la couche logicielle. Un nouveau pas a été franchi, puisque les algorithmes de TikTok sont audités par Oracle depuis la semaine dernière, a appris Axios.

Cette supervision concerne également les modèles de modération du réseau social. Les Etats-Unis voulaient s'assurer contre le contrôle des algorithmes par la Chine, de crainte que les recommandations de contenus sur TikTok ne soient manipulées à des fins de désinformation et d'influence. 
 

contrôle des recommandations et de la modération

Oracle peut désormais examiner et valider les modèles de recommandation et de modération, a confirmé TikTok. Cela concerne la modération automatisée aussi bien que la modération humaine.

En 2020, TikTok avait failli être bloqué complètement aux Etats-Unis, sur décision du président Donald Trump, pour des raisons de sécurité intérieure. En 2019, des enquêtes du Washington Post, de The Intercept et du Guardian avaient révélé que certaines vidéos et des propos politiques étaient censurés aux Etats-Unis pour satisfaire à la censure du pouvoir communiste chinois.

En Europe, l'enquête de la Data Protection Commission (DPC) – l'équivalent de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) en Irlande – relative au transfert des données personnelles des utilisateurs de TikTok vers la Chine, est toujours en cours.