Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour survivre, Heetch se transforme en "vrai" service de VTC

Deux semaines après sa suspension, Heetch annonce son retour dès ce 16 mars dans quatre villes. Avec une formule modifiée pour se mettre en conformité avec la décision du tribunal correctionnel de Paris.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour survivre, Heetch se transforme en vrai service de VTC
Pour survivre, Heetch se transforme en "vrai" service de VTC © Heetch

Heetch est déjà de retour… mais le service de transport nocturne pour jeunes fêtards n'est plus tout à fait le même. Deux semaines après sa lourde condamnation, et sa suspension, la start-up revoit sa copie. Fini, le transport entre particuliers, dans l'immédiat. Heetch va proposer une offre plus classique de transport par des chauffeurs professionnels VTC. Un passage obligé pour assurer la pérennité des soixante postes de l'entreprise. Et une décision assez logique, car certains des clients habituels de Heetch s'étaient naturellement reportés sur les VTC classiques ces deux derniers week-end.

 

Le Heetch 1.5 tentera de maintenir sa spécificité, (service nocturne, tutoiement de rigueur, possibilité de s'asseoir à l'avant du véhicule, paiement en liquide possible) mais ciblera désormais les 25-35 ans. Les tarifs pratiqués se situeront entre "Uber Pool et Uber X", soit un peu moins cher que les VTC traditionnels non partagés. Heetch a enrôlé une centaine de chauffeurs pour ce nouveau départ et sera disponible entre 20h et 6h à Paris, Lille, Lyon et Nice.

 

Une nouvelle offre entre particuliers à l'étude

En avril / mai, Heetch promet de lancer une nouvelle offre entre particuliers conforme à la réglementation, correspondant à du strict "partage de frais". Ses modalités doivent encore être précisées.

 

La start-up, dans un communiqué, dit ne pas abandonner la bataille pour voir son précédent modèle reconnu. "Si Heetch respecte la décision de justice et s’y est conformé, elle conteste les motivations du tribunal et est convaincue de répondre à des besoins insatisfaits et d’utilité publique", déclarent ses fondateurs. "Plus que jamais, le combat continue pour affirmer la validité de son modèle auprès des pouvoirs publics. Il est urgent de clarifier, d’une part, les règles de la mobilité partagée et, d’autre part, les règles de concurrence entre modèle traditionnel et numérique. L’objectif de Heetch reste de faire reconnaitre son modèle d’origine et obtenir un cadre légal pour opérer, comme elle le propose depuis 2 ans, avec de nombreuses propositions transmises aux pouvoirs publics".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale