Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qualcomm rachète la start-up Nuvia, conceptrice d'une puce ARM pour serveurs, pour 1,4 milliard de dollars

Qualcomm frappe fort en rachetant Nuvia, pépite des semiconducteurs qui s'attelle à la création d'une micro-architecture ARM ultra performante pour serveurs. Fondée par des stars du milieu passées entre autres par Apple et Google, la start-up va permettre au leader des puces mobiles de s'imposer sérieusement sur le marché des data centers... voire des PC.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qualcomm rachète la start-up Nuvia, conceptrice d'une puce ARM pour serveurs, pour 1,4 milliard de dollars
Qualcomm rachète la start-up Nuvia, conceptrice d'une puce ARM pour serveurs, pour 1,4 milliard de dollars © Qualcomm

Qualcomm a annoncé le 14 janvier être parvenu à un accord de rachat avec la start-up Nuvia pour 1,4 milliard de dollars. Fondée en 2019 à Santa Clara, au cœur de la Silicon Valley, Nuvia est dédiée à la conception d'un processeur sous architecture ARM pour les serveurs. Son ambition annoncée était de bouleverser le marché des data centers, dont Intel a un quasi-monopole aujourd'hui.

Une équipe de haut rang
Fait notable, la start-up était composée en grande partie d'ingénieurs très réputés dans le petit milieu de la conception de micro-architectures. Son fondateur et CEO, Gerard Williams III, était précédemment en poste chez Apple, où il a œuvré en tant que principal architecte d'une certaine puce M1. Il avait passé auparavant 10 ans chez Arm. De quoi attiser l'appétit de Qualcomm. Les autres dirigeants de la jeune pousse ne sont pas en reste. On peut citer notamment Manu Gulati (ex Google, Apple, Broadcom), John Bruno (ex Google, Apple, ATI) ou Syrus Ziai (ex PsiQuantum, Qualcomm, Ikanos).

Ce rachat tombe sous le sens pour Qualcomm. L'entreprise, acteur majeur des puces mobiles grâce entre autres à son excellence dans l'intégration de modems cellulaires, cherche depuis des années à pénétrer le marché des serveurs – sans succès. Une concession dûe en partie au combat pour sa survie que l'entreprise a été forcée de mener contre Broadcom (piloter en sous-marin par Apple).

S'imposer sur les marchés historiques du x86
Autre marché clé : celui des PC. Microsoft tente de faire tourner Windows sur architecture ARM depuis des années, et son partenaire exclusif en la matière est Qualcomm. Là encore ces efforts ce sont soldés jusqu'ici par des échecs cuisants. Apple en revanche est en train de parfaitement effectuer sa transition... Mettant d'autant plus la pression à l'entreprise de Cristiano Amon, qui doit prouver qu'elle est capable de suivre techniquement. Pour finir, Qualcomm a des ambitions dans les infrastructures télécom et même le véhicule autonome, et cela requiert un autre palier de performance.

Nuvia répond à tous ces besoins, et avec l'appui des innombrables brevets et IPs de Qualcomm, son potentiel est énorme. Qualcomm a désormais les moyens de s'imposer comme un compétiteur redoutable sur les marchés où il peinait jusqu'ici, tout en conservant ses forces existantes sur la 5G, les smartphones, les objets connectés et l'AR/VR.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.