Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

SFR cherche désespérément à faire la différence

Pour sa conférence de rentrée ce lundi 24 septembre, SFR s’est livrée à un saupoudrage d’annonces. Neuf mois après le lancement de Free Mobile qui a secoué l’écosystème français des télécoms, difficile d’y voir une stratégie claire, si ce n’est une volonté de chercher des revenus en dehors de sa seule activité d’opérateur télécom.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

SFR cherche désespérément à faire la différence
SFR cherche désespérément à faire la différence © SFR

Pour commencer, SFR proposera dès le 28 novembre à ses abonnés Lyonnais la téléphonie mobile en 4G (très haut débit mobile de 4e génération). Une première en France. Et en attendant, il généralisera la 3G en très haut débit (Jusqu’à 42 Mbps (megabits par seconde).

L’opérateur se réjouit à cette occasion de l’arrivée de l’iPhone 5 d’Apple compatible avec la technologie idoine qui répond au doux nom de SC-HSDPA. Montpellier devrait suivre Lyon de près pour le déploiement de la 4G, ainsi que plusieurs grandes villes, Paris comprise.

L’opérateur annonce aussi pour mi-octobre une carte de paiement sans contact en association avec Mastercard. L’idée ? Tester la technologie NFC et cibler en particulier les utilisateurs sans compte en banque.

Une démarche étonnante. Même s'il existe encore peu de mobiles compatibles NFC, difficile de comprendre pourquoi l’opérateur n’a pas préféré lancer directement un environnement de paiement sans contact sur mobile.

Une annonce mystère

SFR a aussi réorganisé ses  tarifs pour n’en compter plus que six. Il leur adjoint des offres de service silver, gold et platine avec en particulier, un niveau de service client qui dépendra du tarif… Pas sûr que cela ravisse l’ensemble des consommateurs.

Pour finir, Stéphane Roussel, nouveau PDG arrivé en juin dernier, a voulu jouer le suspense en évoquant une annonce qui aura lieu le 23 octobre prochain. Sans autre information qu’une vidéo rappelant ce qu’est une véritable révolution, à destination à peine voilée de Free, dont la box est ainsi nommée.

Le nouveau patron de SFR a espéré à haute voix qu’aucune fuite ne se produirait d’ici à fin octobre. Une tentative "à la mode Apple" de créer le buzz, sans doute. Mais n’est pas Steve Jobs qui veut...

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.