Traxens, spécialiste des conteneurs connectés, reprend la start-up Next4 et lève 23 millions d'euros

Coup double pour Traxens : le spécialiste marseillais des solutions numériques de suivi de conteneurs conforte ses positions avec l'acquisition de la start-up toulousaine Next4 et annonce une levée de fonds de 23 millions d'euros pour accélérer sa croissance.

Partager
Traxens, spécialiste des conteneurs connectés, reprend la start-up Next4 et lève 23 millions d'euros
Next4 a développé des trackers amovibles et réutilisables.

Le Marseillais Traxens, fournisseur mondial de solutions numériques de suivi de conteneurs, vient d'annoncer ce mardi 8 février la finalisation d’une nouvelle levée de fonds, pour un montant de 23 millions d’euros, auprès de ses actionnaires historiques, et l’acquisition de Next4.

La start-up toulousaine, créée en 2018 a développé des trackers amovibles et réutilisables, qui permettent d'assurer à la fois une traçabilité des marchandises, la sécurité des cargaisons et l'intégrité des marchandises. Ses capteurs, fixés à l'intérieur même des conteneurs détectent en temps réel les erreurs de destination, mais aussi les ouvertures de portes, les chocs, les variations de température ou de taux d'humidité.

"Cette acquisition va contribuer à conforter nos positions sur le marché international en jouant sur la complémentarité de nos solutions et de nos portefeuilles clients. La levée de fonds va aussi nous permettre d'accélérer nos projets de R&D et de muscler nos équipes commerciales", explique David Marchand, PDG de Traxens.

Des solutions et des cibles commerciales complémentaires
La société marseillaise, créée en 2012, qui compte parmi ses actionnaires les trois principales compagnies maritimes mondiales, les groupes Maersk, MSC et CMA CGM, propose une solution IoT permanente de traçabilité des conteneurs pour le transport international. "Nous avons à notre actif plus de 100 000 conteneurs équipé et un carnet de commandes de plus de 200 000 conteneurs pour les deux ans qui viennent", précise David Marchand.

De son côté, Next4 affiche un parc d'un peu plus de 20 000 trackers. La start-up toulousaine, dont la solution de suivi premium a déjà séduit des transitaires de premier plan, tels que Bolloré Logistics ou DB Schenker, a également adapté ses capteurs (avec une version miniaturisée) et sa plateforme digitale de traitement des données, au fret aérien.

"Nous allons adresser au marché un portefeuille complet de solutions permettant à nos clients de choisir, selon les cas d'usage, entre un tracker permanent ou amovible", souligne David Marchand. Next4 devient une filiale à part entière de Traxens et garde son implantation à Toulouse. Son fondateur, Cédric Rosemont, reste PDG de la nouvelle filiale et se voit confier le poste de directeur du marketing de Traxens.

Des nouvelles créations de postes
L'ambition est de mutualiser les forces pour commercialiser et développer des solutions de suivi complémentaires et de nouvelles applications logicielles, avec toujours plus de fonctionnalités. Les équipes de R&D planchent sur des offres globales de planification des expéditions et de gestion collaborative des risques, intégrant de nouveaux algorithmes d'IA. "Nous travaillons sur la valorisation de la data pour mettre en œuvre de nouveaux outils analytiques et d'aide à la décision", précise Cédric Rosemont.

Pour accompagner sa croissance, Traxens, qui totalise dorénavant 75 salariés, prévoit de nouveaux recrutements. D'ici deux ans, l'effectif devrait être porté à une centaine de personnes. Les recrutements porteront aux 2/3 sur les fonctions commerciales et pour 1/3 sur la R&D. "Nous recherchons notamment des électroniciens et des experts en IA", indique le président. Pour 2022, la société table sur un chiffre d'affaires entre 5 et 10 millions d'euros.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS