Un marché du cloud européen en pleine croissance... qui bénéficie aux acteurs américains

Amazon, Microsoft et Google sont les grands gagnants de la croissance du marché du cloud européen. A l'inverse, les acteurs locaux perdent des parts de marché depuis 2017 pour s'approprier moins de 16% de ce marché lors du deuxième trimestre 2021. Mais ils affichent des revenus à la hausse.

Partager
Un marché du cloud européen en pleine croissance... qui bénéficie aux acteurs américains

Les grands gagnants de la croissance du cloud européen ? Amazon, Microsoft et Google. Les acteurs américains sortent gagnants de la croissance du marché du cloud. A l'inverse, les parts de marché des acteurs européens ont chuté entre le premier trimestre 2017 et le deuxième trimestre 2021. Ces données proviennent d'une étude de Synergy Research Group dont les résultats ont été publiés le 21 septembre.

Un marché à 7,3 milliards d'euros
Synergy Research Group a collecté les données du secteur du cloud du premier trimestre de l'année 2017 jusqu'au deuxième trimestre de l'année 2021. Sur cette période, le marché du cloud européen a presque quadruplé pour atteindre 7,3 milliards d'euros au premier trimestre 2021 (contre moins de 2 milliards d'euros au premier trimestre 2017).

Au cours de cette même période, les fournisseurs de services de cloud européens ont plus que doublé leurs revenus mais leur part de marché a chuté de 27% à moins de 16%. "Leur taux de croissance étant bien inférieur à la croissance globale du marché du cloud", explique Synergy Research Group. A l'inverse, Amazon, Google et Microsoft s'accaparent désormais 69% de ce marché et leur part de marché continue d'augmenter. De petits acteurs asiatiques et américains complètent le tableau mais perdent régulièrement des parts de marché.

Deutsche Telekom devant OVHcloud
"Il est presque impossible d'imaginer que la dynamique actuelle du marché change beaucoup au cours des cinq prochaines années", a commenté John Dinsdale, chief analyst chez Synergy Research Group. Il rappelle qu'Amazon, Google et Microsoft ont investi près de 14 milliards d'euros au cours des quatre derniers trimestres notamment dans le but de mettre à niveau et étendre leur réseau régional de data centers hyperscale.

Parmi les fournisseurs de cloud européen, Deutsche Telekom fait la course en tête avec 2% des parts de marché. L'Allemand est suivi par des entreprises comme OVHcloud, SAP, Orange et d'autres encore. "La clé pour eux est de rester concentré sur les cas d'usage qui ont des exigences plus strictes en matière de souveraineté et de confidentialité des données et sur les segments de clientèle qui nécessitent un solide réseau de support local", analyse John Dinsdale.

Mais même dans ces cas-là ils ne sont pas sûrs de sortir de gagnants. Par exemple, le Health Data Hub, qui regroupe des données de santé des français, est hébergé par Microsoft sur des serveurs en région parisienne. Anticor a saisi la justice pour remettre en cause ce contrat d'hébergement. Le Cloud Act américain est mis en avant puisqu'il permet aux services de renseignement américains de contraindre les fournisseurs de cloud établis aux Etats-Unis à fournir des données stockées sur des serveurs, qu'ils soient situés à l'intérieur du territoire ou à l'extérieur.

Gaia-X pour le cloud européen
L'initiative Gaia-X vise à renforcer l'écosystème de cloud européen. Cette plateforme souhaite mettre en avant les différents acteurs dans ce domaine et les services qu'ils proposent. Toutefois, tous les acteurs qui le souhaitent peuvent participer à cette plateforme, qu'ils soient européens ou non. Les acteurs européens semblent être bien trop en retard par rapport aux géants américains. Pour rattraper leur retard, des investissements conséquents seraient nécessaires que ce soit dans l'infrastructure ou le développement de services et logiciels.

D'ailleurs, il semble préférer nouer des partenariats. OVHcloud s'est rapproché de Google pour proposer une offre de stockage des données sur ses serveurs tout en donnant accès aux logiciels de Google. Sur le même modèle, Orange et Capgemini ont annoncé la création d'une société baptisée "Bleu" chargée de fournir un "cloud de confiance en France" ainsi que les suites de collaboration et de productivité Microsoft 365 et l’ensemble des services de la plateforme cloud Microsoft Azure.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS