Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Unlimitd, un des pionniers français du Revenue Based Financing, lève 5 millions d'euros

Levée de fonds La start-up parisienne finance la croissance des entreprises du logiciel as a service en transformant leurs revenus futurs en trésorerie immédiate. Une nouvelle forme de financement, alternatif aux levées de fonds et à l'emprunt bancaire, déjà très développée aux États-Unis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Unlimitd, un des pionniers français du Revenue Based Financing, lève 5 millions d'euros
L'équipe d'Unlimitd au complet. © Unlimitd

La start-up parisienne Unlimitd, qui développe une plateforme de financement des entreprises sur la base de leur chiffre d'affaires, annonce avoir bouclé sa première levée de fonds en amorçage, d'un montant de 5 millions d'euros. Ont participé au tour de table des business angels, parmi lesquels Michael Cohen, co-fondateur de la société de gestion spécialisée en dette privée Absolute Capital Partners, et Michel de Guilhermier, qui a notamment fondé Photobox.

Financer la croissance
Créée en juillet 2021, Unlimitd finance les entreprises sur la base de leur chiffre d’affaires à venir. Ce mode de financement né aux États-Unis, appelé "revenue based financing" (RBF), constitue une alternative à la levée de fonds et donc au financement dilutif pour les fondateurs, et à l'emprunt bancaire qui n'est pas accessible à toutes les entreprises et demande des garanties pesant parfois sur le patrimoine personnel des chefs d'entreprise.

"Nous proposons aux entreprises de financer leur croissance. Ce n'est pas une solution de trésorerie, mais un moyen d'augmenter leur capacité d'investir dans le marketing et l'acquisition", explique à l'Usine Digitale Julien Zerbib, fondateur et CEO, passé par la banque (UBS) et le private equity (Haussmann Venture).

Beaucoup plus rapide qu'un emprunt
Le financement est accordé en contrepartie d'un pourcentage (environ 10%) sur les revenus futurs de l'entreprise, qui remplace le taux d'intérêt. L'algorithme de scoring, qui prend en compte des données comme le taux de churn et les ratios financiers, joue le rôle de garantie. L'entreprise rembourse mensuellement sur six, neuf ou douze mois.

L'offre d'Unlimitd s'adresse pour le moment à des sociétés du monde du logiciel SaaS, qui de par leur modèle d'abonnement disposent d'une visibilité à un an sur leur chiffre d'affaires et de revenus récurrents. "Ces entreprises sont prêtes à accorder 20 à 30% de remise à leurs clients qui prennent un abonnement annuel. Nous leur permettons de privilégier l'abonnement mensuel en finançant jusqu'à 40% de leur revenu annuel récurrent. Nous pouvons même monter à 80% lorsque nous observons une croissance des revenus", précise Julien Zerbib.

Le processus est entièrement digitalisé. Unlimitd requiert un accès aux comptes bancaires de l'entreprise et à ses solutions de paiement (telles que Stripe, Checkout ou Recurly). Cela permet de débloquer un financement en 48h, et Unlimitd met en sus à disposition de ses clients un tableau de bord qui leur offre "une vision de leur business au quotidien".

Diversification dans l'e-commerce
La start-up, incubée au sein d'EuraTechnologies à Lille, compte à ce jour une dizaine de clients, dans l'univers du logiciel SaaS BtoB. Grâce à sa levée de fonds, elle prévoit de développer de nouveaux algorithmes de scoring pour diversifier sa clientèle dans l'e-commerce et les places de marché, et de recruter pour faire passer ses effectifs de 6 à 10 en fin d'année, puis 15 mi-2022. Elle s'apprête par ailleurs à conclure un partenariat avec un établissement européen de crédit, qui lui permettra de travailler sous licence bancaire. Actuellement, elle exerce au format prêt participatif, en finançant sur ses fonds propres. Elle a également l'intention de lever un fonds de dette avec son futur partenaire, de plusieurs dizaines de millions d'euros.

Le RBF ne se développe que depuis peu en France, avec des entreprises telles que Silvr, qui a levé 3 millions d'euros en mars dernier. Aux Etats-Unis, il est proposé depuis plusieurs années par des acteurs tels que Stripe, Shopify ou PayPal dans l'e-commerce, et le modèle essaime partout dans le monde. Récemment, la société israélienne 8fig, présente à la fois sur le marché du RBF et des outils de gestion de la supply chain, a levé 50 millions de dollars.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.