Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Finance, assurances, légal et cybersécurité: le nouvel incubateur d'Euratechnologies

À Lille, Euratechnologies inaugurait ce mercredi 6 février 2019 un nouvel incubateur de start-up spécialisé dans la finance, le légal, les assurances et la cybersécurité. Il accueillera pendant un an des jeunes pousses encadrées par les partenaires du projet.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Finance, assurances, légal et cybersécurité: le nouvel incubateur d'Euratechnologies
Finance, assurances, légal et cybersécurité: le nouvel incubateur d'Euratechnologies © Velvet - Wikimedia commons

Neuf nouvelles start-ups font leur entrée à Euratechnologies, l'écosystème Lillois pour entreprises du numérique. Leur arrivée marque le lancement d'un nouvel incubateur, dédié aux technologies de la finance, du légal, des assurances et de la cybersécurité. Inauguré ce mercredi 6 février 2019, il était en gestation depuis un an. "Les incubateurs se multiplient, on en compte 1600 en France. Mais cela ne multiplie pas le nombre d'entreprises innovantes, observe Raouti Chehih, directeur général d'Euratechnologies. Nous pensons donc qu'il est intéressant de verticaliser l'offre d'accompagnement."


Euratechnologies n'en est pas à son coup d'essai : le e-commerce et l'agriculture (lien : ) ont déjà leurs incubateurs spécialisés. Au cocktail "fintech", "legaltech" et "assurtech", Euratechnologies ajoute la cybersécurité, problématique transversale à tous ces secteurs. "On voit de plus en plus de banques ou d'assureurs en ligne se lancer. Cela suscite certaines craintes, notamment au sujet de la sécurité des données", justifie  Raouti Chehih.


Gagner en qualité

L'objectif de cette spécialisation est de gagner en qualité pour les jeunes projets accompagnés. Euratechnologies a donc réuni dix partenaires spécialistes de ces métiers, parmi lesquels plusieurs banques et assurances, l'ordre des avocats au barreau de Lille, les chambres locales des notaires et huissiers de justice, deux écoles et la Faculté de Droit de l’Université Catholique de Lille. "En plus de financer intégralement ce projet, ce qui est une première pour Euratechnologies, nos partenaires ont pris part à la sélection des candidats, et animeront pour eux des ateliers de formation", explique Julien Trucy, directeur de l'incubateur. Les start-ups pourront également profiter du parrainage de sociétés plus expérimentées, déjà présentes au sein d'Euratechnologies.


9 start-up sélectionnées

Parmi les quatorze start-ups candidates à cet accompagnement, neuf ont été sélectionnées par le jury. Elles ont pour objectif de développer des applications de gestion des assurances affinitaires, de simplifier les investissements, l'épargne salariale ou la gestion des taux de change entre monnaies. L'une d'elles propose d'utiliser les logements vacants au profit des sans abris, une autre de réduire les "frais bancaires exorbitants" liés aux incidents de paiement. De quoi bousculer les pratiques des professionnels. "Quoi qu'il arrive, ces secteurs évoluent, argumente le directeur de l'incubateur. En s'engageant avec nous, nos partenaires ont pris le parti d'accompagner la transformation de leur métier."


3 promos par an

Les entrepreneurs se sont donc lancés pour un an d'accompagnement au sein d'Euratechnologies avec, à leur disposition, 150 mètres carrés de bureaux et des salles de réunion. Après trois mois d'ateliers intensifs, ils pourront bénéficier d'un suivi plus personnalisé. "À l'issue de cette année, les start-up pourront postuler à notre programme Scale, pour accélérer leur développement", indique Julien Trucy. L'objectif est de mettre en place trois promotions par an, pour un total de 20 à 25 projets. Les prochaines commenceront en mai 2019, puis en septembre 2019. Un nouvel appel à projet sera lancé prochainement.


Liste des start-up sélectionnées :

  • AIO : Gestion des assurances affinitaires.
  • Amalia : Simplification de l'épargne salariale
  • Cryptr : Sécurisation des objets connectés
  • Fructy : Plate forme d'investissement
  • Moneezen : Micro-crédits contre les frais d'incident de paiement
  • Serendp Tech : Identification et sécurisation des pièces d'identité
  • Stirrup : Prêts de logements vacants aux personnes sans abri
  • Tulip : Assurance d'objets à la journée
  • Yseulis : Gestion de stratégie de change

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media