Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Weward "gamifie" la marche pour lutter contre la sédentarité

Grâce à la marche, l’application Weward permet de gagner des euros et des cadeaux. Depuis peu, un partenariat avec Booking donne également accès à des bons plans pour voyager.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Weward gamifie la marche pour lutter contre la sédentarité
Weward "gamifie" la marche pour lutter contre la sédentarité © Weward

Commet motiver les gens à marcher ? Yves Benchimol a créé l’application Weward en 2019 autour de cette question. "Je voulais faire quelque chose qui avait du sens, impacter le quotidien des gens de façon vertueuse et lutter contre la sédentarité, un mal qui ne touche pas que les personnes âgées."

Nécessaire pour être en bonne santé, vecteur de développement écologique mais aussi économique en réduisant les dépenses de mobilité, la marche multiplie les vertus. Pour inciter les gens à inscrire cette activité dans leurs habitudes, Yves Benchimol, ingénieur de formation, s’est entouré de chercheurs en sciences cognitives, notamment pour identifier les facteurs motivationnels. "Nous avons conçu l’application comme un jeu en nous inspirant de l’univers du gaming, en cherchant les facteurs psychologiques créant les addictions."
 


Récompensé pour marcher
Les trois millions d’utilisateurs en France, en Belgique et plus récemment en Espagne, sont ainsi récompensés pour les kilomètres parcourus à pied. "Nous développons l’application dans différents pays d’Europe. En parallèle, nous espérons passer de 15 à 25 collaborateurs d’ici la fin de l’année."

Fière d’augmenter de 24% en moyenne le temps de marche des utilisateurs de l’application, Yves Benchimol estime qu’ils gagnent en moyenne cinq euros par mois, une somme qu’ils peuvent garder ou reverser à une association. "On n’utilise pas Weward pour devenir riche mais pour en tirer des bénéfices sur son corps."

Pour renforcer encore la motivation des usagers, l’application s’appuie sur d’autres facteurs de motivation que l’argent à travers des cadeaux. Des fonctionnalités sociales comme un classement entre amis ou avec la communauté Weward, une carte avec des balades à réaliser autour de soi avec des points supplémentaires à la clé mais aussi des challenges à relever participent de cette démarche.

 


Partenaires en tout genre
Après avoir tissé des partenariats avec de grands noms du sport comme Adidas, Puma ou Oasics mais aussi de la santé comme Malakoff Humanis, de la culture tels que des musées ; Weward vient de s’engager avec Booking, l’un des leaders du secteur du voyage.

"Nous avons négocié des réductions pour les utilisateurs en augmentant le trafic de Booking. Nous générons plusieurs milliers de réservations sur le site." Yves Benchimol n’exclue pas non plus de signer avec des villes, conscient de l’impact écologique de l’application sur un territoire et d’un certain potentiel touristique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.