Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Acer fête ses 40 ans dans la morosité… avec un changement de président en 2017

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Depuis la disparition des Netbooks au profit des tablettes, le constructeur informatique taiwanais Acer peine à remonter la pente. Il fête ses 40 ans sous le signe du changement avec un nouveau jeune président en 2017.

Acer fête ses 40 ans dans la morosité… avec un changement de président en 2017
Stan Shih, fondateur et président honoraire d'Acer. © Pierre Lecourt, Stratageme.com - Flickr - C.C

Acer fête ses 40 ans. Mais le cœur n’y est pas vraiment. Car si le constructeur informatique taïwanais est repassé dans le vert en 2014 après trois années consécutives de pertes, il doit affronter des perspectives toujours moroses. Les ventes de PC, qui représentent 75% de son chiffre d’affaires (hors moniteurs informatiques), ne sont pas près de se redresser. Selon IDC, elles devraient baisser de 7,3% en 2016, plus que prévu auparavant.

 

Erosion du chiffre d'affaires

Frappé de plein fouet par la crise des PC, Acer est également déstabilisé par la disparition d’un marché dont il était leader, celui des Netbooks, au profit des tablettes. Depuis son pic de puissance en 2010, le groupe fondé par Stan Shih a vu son chiffre d’affaires fondre de 58% à 8,4 milliards de dollars en 2015. De 2011 à 2013, il a accumulé 950 millions de dollars de pertes. S’il est repassé au vert en 2014, il peine toujours à remonter la pente. Sur le premier semestre 2016, son chiffre d’affaires a chuté de 12,2% à 3,6 milliards de dollars par rapport au premier semestre 2015. Et selon les prévisions d’analystes, l’érosion devrait se poursuivre au moins jusqu’en 2018.

 

Régression dans les mobiles

Acer a tenté de se rattraper en misant sur des segments de marché porteurs comme les PC deux en un, les PC portables convertibles en tablettes ou encore les Chromebook. Avec un succès sur ce dernier segment où il a réussi à détrôner Samsung dès 2014. Mais cette victoire, il la doit surtout à la sortie du géant coréen du marché de la micro-informatique grand public. Dans le même temps, il profite de moins en moins de la vague des mobiles. La part des smartphones et tablettes dans son chiffre d’affaires est tombée à 6% au deuxième trimestre 2016, contre 8% un an auparavant.

 

Un nouveau patron en 2017

Pour accélérer la transformation de l’entreprise, Stan Shih, qui a pris les rênes du groupe pendant la période de transition de six mois jusqu’en juin 2014, veut insuffler un nouveau changement en désignant Jason Chen, 55 ans, actuellement CEO, comme successeur de George Huang, 67 ans, aujourd’hui président. Ce changement prendra effet en janvier 2017.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale