Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Epic Games lève un milliard de dollars, principalement auprès de Sony, pour créer le Metaverse

Levée de fonds La société Epic Games, à l'origine du moteur 3D Unreal Engine et du jeu à succès Fortnite, annonce une nouvelle levée de fonds d'un montant d'un milliard de dollars. Sa valorisation grimpe à 28,7 milliards de dollars. Grâce à ces nouveaux capitaux, dont une bonne partie a été apportée par Sony, Epic Games souhaite accélérer "la création d'expérience sociales connectées" renvoyant au concept de "Metaverse", une sorte de monde virtuel connectant de nombreuses expériences éparses entre elles et dans lequel les utilisateurs peuvent interagir sous forme d'avatars.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Epic Games lève un milliard de dollars, principalement auprès de Sony, pour créer le Metaverse
Epic Games lève un milliard de dollars, principalement auprès de Sony, pour créer le Metaverse © Epic Games

Epic Games, éditeur du moteur graphique Unreal Engine et du jeu à succès Fortnite, annonce ce mardi 13 avril une levée de fonds d'un milliard de dollars. Sa valorisation est désormais portée à 28,7 milliards de dollars, contre 17,3 milliards de dollars lors de sa dernière levée de 1,78 milliard de dollars en août 2020. Son fondateur et CEO, Tim Sweeney, reste l'actionnaire majoritaire de la société. 

Sony apporte 200 millions
Le tour de table a été une nouvelle fois mené par le groupe Sony qui a apporté une enveloppe de 200 millions de dollars. Appaloosa, Baillie Gifford, Fidelity Management & Research Company LLC, GIC, T. Rowe Price Associates, l'Ontario Teachers’ Pension Plan Board, des fonds gérés par BlackRock, Park West, KKR, AllianceBernstein, Altimètre, Franklin Templeton et Luxor Capital y ont également participé.

Comme le détaille Tim Sweeney dans le communiqué de presse, ces nouveaux fonds vont contribuer à accélérer "la création d'expériences sociales connectées dans Fortnite, Rocket League et Fall Guys, tout en donnant plus de pouvoirs aux développeurs et aux créateurs de jeux avec l'Unreal Engine, les Epic Online Services et l'Epic Games Store".

Ainsi, la société souhaite poursuivre le développement de son interprétation du concept de "Metaverse", un réseau reliant de multiples mondes virtuels. Dans cette logique, elle multiplie les acquisitions. Début mars, elle s'est offerte Capturing Reality, une entreprise spécialisée dans la photogrammétrie. Cette technique permet de construire un modèle 3D à partir de photos. 

Propulsé sur le devant de la scène avec Fortnite 
Acteur majeur de l'industrie vidéoludique depuis 25 ans, Epic Games a été propulsé sur le devant de la scène grâce au jeu Fortnite, qui comptabilise plus de 350 millions de joueurs inscrits. Une tendance qui s'est renforcée pendant le premier confinement dû à la pandémie de Covid-19. En effet, rien qu'en avril 2020, les recettes du jeu de battle royale se sont élevées à 400 millions de dollars. 

Cependant, Epic Games est surtout un acteur clé de l'industrie du jeu vidéo grâce à l'Unreal Engine, son moteur 3D. Il désire désormais élargir les cas d'usage en s'adressant à d'autres marchés, comme les effets spéciaux pour le cinéma ou l'industrie automobile. Ainsi, en octobre 2020, il annonçait que General Motors utilisait son moteur pour développer le système d'info-divertissement embarqué dans le futur GMC Hummer EV. 

L'Epic Games Store coûte cher
La société américaine s'est aussi lancée en décembre 2018 dans la vente de jeux vidéo dématérialisés avec l'Epic Games Store, dont l'objectif est de concurrencer Steam, la boutique de Valve. Pour s'imposer, elle avait sorti l'artillerie lourde : des commission allégées pour les éditeurs et les développeurs et des jeux exclusifs... Mais cette politique a des coûts non négligeables, d'après la plaidoirie d'Apple dans le litige qui l'oppose à Epic Games.

En 2020, l'Epic Games Store a essuyé des pertes de 273 millions de dollars. En 2021, 131 millions de dollars de perte sont prévues, d'après les documents. Apple en profite également pour tacler la qualité de la boutique en affirmant que "ses services et son expérience utilisateur sont inférieurs aux plateformes leaders comme l'App Store". Mais Epic Games assume pleinement cette stratégie qui repose en partie sur la possibilité de proposer des jeux en exclusivité, quitte à payer des sommes importantes en échange. On soulignera par ailleurs que l'App Store contient elle-même d'innombrables applications médiocres, voir frauduleuses, et ce depuis son lancement.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.