Les banques misent de plus en plus sur le crowdfunding

Après avoir investi dans la plate-forme de crowdlending Prêt d'Union, le Crédit Mutuel Arkéa a développé la plate-forme de financement participatif bretonne Kengo. Cette banque n'est pas la seule à s'impliquer dans l'économie participative. BNP Paribas, la Banque Postale et le Crédit Coopératif le font aussi

Partager
Les banques misent de plus en plus sur le crowdfunding

Non, les banques n'ont pas peur de l'économie collaborative. Au contraire, elles s'associent même de plus en plus à ce mouvement. Dernière preuve en date ? La nouvelle plate-forme de financement participatif 100% bretonne Kengo, lancée le 11 juin, a été développée en partenariat par deux sociétés : le groupe de médias Le Télégramme et… le Crédit Mutuel Arkéa.

Ce n'est pas la première incursion que réalise le Crédit Mutuel dans cet univers : elle est aussi actionnaire de la société de crowdlending (prêt contre intérêts) parisienne Prêt d'Union depuis son lancement en 2011. En 2013, elle est même montée à 35 % du capital.

De nombreux acteurs de la finance ont aussi choisi de s'associer à ce type de projets : le site de don contre don KissKissBankBank travaille avec la Banque Postale, son principal concurrent Ulule a pour partenaire historique BNP Paribas. La plate-forme de crowdequity (don contre action) WiSeed, elle, s'est associée au Crédit Coopératif fin janvier 2015.

De la visibilité pour les entrepreneurs

Dans un monde où les stratégies financières des entrepreneurs sont multiples (prêts bancaires, business angels, fonds d'investissements, subventions, crowdfunding…), les deux activités sont complémentaires. D'où ces nombreux partenariats : "Pour faire le buzz, certaines plates-formes se positionnaient au moment de leur création comme des concurrentes des banques, dont elles disaient menacer le business modèle. En fait, le financement participatif est complémentaire de l'offre bancaire, même si quelques frottements entre ces deux univers existent, du fait de sa nouveauté. Il s'installe dans l'existant", affirme Mathieu Maire du Poset, directeur général adjoint d'Ulule.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS