Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pourquoi Cegid investit dans l’accélérateur de start-up Digital Booster

L’éditeur lyonnais de logiciels Cegid s’associe à l’incubateur EM Lyon et l’accélérateur Axeleo pour lancer Digital Booster, un programme d’accélération de start-up dans le numérique. L’objectif est de stimuler en retour son modèle d’innovation.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pourquoi Cegid investit dans l’accélérateur de start-up Digital Booster
Pourquoi Cegid investit dans l’accélérateur de start-up Digital Booster © Jean-Luc Mege - CEGID

Cegid s’engage dans le mécénat en faveur du développement de l’entrepreneuriat dans le numérique. En partenariat avec l’incubateur EM Lyon et l’accélérateur Axeleo, l’éditeur lyonnais de logiciels de gestion crée Digital Booster, un accélérateur de start-up du numérique. "Nous apportons des fonds, des outils technologiques et des compétences pour aider les entrepreneurs à finaliser leurs projets de création d’entreprise puis les accélérer ", confie Patrick Bertrand, son directeur général.

L’implication de Cegid s’inscrit dans une volonté d’ouvrir davantage son modèle d’innovation en frottant ses collaborateurs aux start-up. "Depuis longtemps, nous intégrons dans nos logiciels des modules issus d’autres éditeurs, explique le patron de la société. Nous voulons maintenant travailler plus en amont et imaginer avec d’autres les produits de demain. Notre objectif est de confronter les collaborateurs impliqués aux méthodes agiles de travail des start-up afin de créer les bons produits aux bons moments."

Un fonds de 2 millions d’euros sur 5 ans

Cegid s’impliquera à travers sa Fondation Cegid et son Fonds de dotation Cegid créés en 2014 pour justement financer les activités de mécénat en faveur de l’entrepreneuriat. Le fonds est doté de 2 millions d’euros sur cinq ans. "Le retour sur investissement est beaucoup plus important que ce qu’on pourrait imaginer, confie Patrick Bertrand. L’enjeu pour nous est de nous approprier les méthodes de start-up pour insuffler une nouvelle dynamique à notre modèle d’entreprise. "

La première session est programmée pour le 5 mai 2015. Elle devrait réunir 15 à 20 start-up. Le programme est animé par Michel Coster, directeur de l’incubateur de l’EM Lyon.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media