Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Adveez veut lever 5 millions d'euros pour accélérer son déploiement dans les aéroports américains

Levée de fonds Spécialisée dans les solutions connectées de localisation de biens et de personnes, Adveez recentre ses activités autour du suivi d'actifs mobiles dans les aéroports. La société toulousaine compte lever 5 millions d'euros avant l'été prochain pour renforcer sa présence sur le marché américain.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Adveez veut lever 5 millions d'euros pour accélérer son déploiement dans les aéroports américains
Adveez veut lever 5 millions d'euros pour accélérer son déploiement dans les aéroports américains © Adveez

Adveez vient d'engager une nouvelle levée de fonds de 5 millions d’euros. Le bouclage de l'opération est prévu avant l’été. La société toulousaine, créée en 2011, a déjà bouclé deux premiers tours de table, l'un de 1,2 millions d'euros en 2014 pour accompagner son premier contrat majeur dans l'aéronautique et le second en 2017, à hauteur de 3,3 millions d'euros, pour poser un premier pied aux États-Unis.

En 2020, l'objectif est de transformer l'essai et d'accélérer le déploiement de ses solutions sur les grands aéroports américains. Initialement positionnée dans le contrôle d’accès et la localisation d’équipements et de personnes, la société a décidé de recentrer ses activités autour des applications de suivi et de gestion de flottes pour les aéroports. Une activité majeure, qui pèse déjà l'essentiel de son chiffre d'affaires.

Nouveaux déploiements en cours à New York et Minneapolis

"Nous totalisons déjà plus de 7 000 véhicules et équipements roulants connectés sur plus d'une soixantaine de plates-formes aéroportuaires dans le monde", se félicite Karim Ben Dhia, fondateur et président d'Adveez. L'idée est d'équiper l'ensemble des petits véhicules de service et équipements mobiles (ravitailleurs, tracteurs à bagages, tracteurs de remorquage, escaliers mobiles d'accès aux avions...) de boîtiers communicants. Ces boîtiers sont équipés d'un système de contrôle d'accès et de capteurs de localisation, ce qui leur permet de relever et de limiter la vitesse de circulation et les heures de fonctionnement. L'ensemble des données est ensuite remonté dans un tableau de bord, pour permettre aux gestionnaires de ces flottes d'actifs mobiles de suivre l'utilisation de leurs véhicules en temps réel.

Depuis peu, de nouvelles fonctions permettent également d'assurer le suivi des véhicules aussi bien en intérieur qu'en extérieur. La société est déjà présente sur une dizaine de grands aéroports français, dont les deux aéroports parisiens d'Orly et de Roissy-Charles-de-Gaulle, mais aussi sur de nombreux grands aéroports européens, parmi lesquels Bruxelles, Dusseldorf, Heathrow ou Madrid. Un premier contrat est signé outre-Atlantique en fin d'année 2016 avec Delta Airlines pour équiper l'escale d'Atlanta. Dans la foulée, la compagnie américaine a décidé de déployer les solutions d'Adveez sur deux autres de ses escales, à New York et Minneapolis. "Et nous venons tout juste de signer deux contrats majeurs avec deux nouveaux clients pour Los Angeles et Denver", confie Karim Ben Dhia.

Création d'une nouvelle entité pour les activités liées à la santé

Ce recentrage sur les activités aéroportuaires va également se traduire par la création d'une nouvelle entité, baptisée Kareteq, encore en cours de constitution, qui sera dédiée aux activités de diversification engagées dans le domaine de la santé, autour de montres connectées pour personnes âgées ou des lunettes connectées, co-développées avec Atol. En outre, pour faire face à la croissance de ses activités, la société toulousaine, trop à l’étroit dans les 700 m2 qu’elle occupe actuellement, devrait bientôt disposer d’un nouveau site de 1 400 m2, dont 500 m2 d’atelier, sur la commune voisine de Colomiers, toujours dans l'agglomération toulousaine. Adveez emploie actuellement 35 salariés, dont 2 à Atlanta, et table sur un chiffre d'affaires de 5 millions d'euros en 2020, contre 2,7 millions d'euros réalisés en 2019.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media