Apple souhaite relocaliser une partie de la production de ses puces aux Etats-Unis

Après des années de dépendance à l'Asie, les acteurs européens et nord-américains cherchent à reprendre le contrôle sur la production de semi-conducteurs. Les entreprises se saisissent des feuilles de route stratégiques et des milliards débloqués par les Etats. Allant dans ce sens, Apple souhaite équiper une partie de ses appareils de processeurs fabriqués aux Etats-Unis.

Partager
Apple souhaite relocaliser une partie de la production de ses puces aux Etats-Unis

Apple souhaite réduire sa dépendance à l'Asie. L'entreprise américaine prévoit de faire produire une partie des semi-conducteurs dont il a besoin par une fonderie dans l'Arizona dès 2024. La firme à la pomme réaliserait ainsi une étape majeure en vue de la réduction de sa dépendance vis-à-vis de l'Asie où les usines produisent bon nombre des composants nécessaires à la fabrication de ses iPhones et autres produits d'électroniques.

Une usine TSMC en Arizona

Le sujet a été évoqué par le CEO Tim Cook à l'occasion d'une réunion interne, rapportée par Bloomberg, qui s'est tenue en Allemagne avec des salariés. "Nous avons déjà pris la décision de racheter une usine dans l'Arizona, et cette usine sera prête en 2024, nous avons donc environ deux ans devant nous pour celle-là, peut-être un peu moins", a déclaré Tim Cook. "Et pour l'Europe, je suis sûr que nous nous approvisionnerons également en Europe", a-t-il ajouté.

Tim Cook fait probablement référence à une fonderie dans l'Arizona qui sera dirigée par son partenaire exclusif TSMC, selon Bloomberg. L'ouverture de cette usine est effectivement prévue pour 2024 et doit permettre au fondeur taïwanais de d'alimenter ses clients américains comme Qualcomm et… Apple. TSMC envisage d'ouvrir une seconde fonderie pour augmenter sa production dans le pays. Les représentants d'Apple et de TSMC ont refusé de commenter auprès de l'agence.

Il convient de préciser qu'Intel construit également des usines dans l'Arizona. S'il a été un fournisseur majeur d'Apple pendant des années, l'entreprise de Cupertino conçoit aujourd'hui ses propres composants et TSMC les fabriquent. Intel a récemment annoncé faire évoluer business model en proposant de fabriquer des composants conçus par des tiers, et non plus exclusivement les puces qu'il conçoit lui-même. Mais pour l'instant aucun signe de rapprochement entre Apple et Intel n'a été observé.

Une majorité des appareils assemblés en Chine

La fonderie TSMC répondra-t-elle aux besoins d'Apple ? L'entreprise taiwanaise prévoit une capacité de production initiale de 20000 puces par mois avec des gravures de 5 nm. Or, Apple aimerait à l'avenir embarquer des puces plus avancées avec une gravure de 3 nm dans ses appareils. Bloomberg se demande si TSMC entend accélérer la production de puces plus avancées dans cette fonderie pour répondre aux besoins de son client ou si Apple souhaite utiliser ce site pour produire des composants pour ses appareils moins complexes.

Cette question doit être vue à la lumière de l'assemblage des appareils. La grande majorité des produits Apple sont assemblés en Asie, et notamment en Chine où Apple a de nombreux fournisseurs pour divers composants. Toutefois, l'entreprise a précisé que les Mac Pro vendus aux Etats-Unis sont assemblés au Texas. Apple va-t-elle chercher à produire des processeurs pour ses Mac Pro dans la fonderie américaine ?

60% des processeurs produits à Taïwan

Tim Cook a précisé au cours de cette réunion que 60% de l'approvisionnement mondial en processeurs provient de Taïwan. Il a ajouté qu'être dépendant à ce point d'un seul pays n'était pas une bonne stratégie. Les processeurs sont des composants essentiels pour les produits Apple que ce soit pour le Mac Pro, l'iPhone ou les AirPods.

Avec son Chips and Science Act, le gouvernement américain a débloqué une enveloppe d'environ 50 milliards de dollars pour aider les industriels à relancer la fabrication de semi-conducteurs aux Etats-Unis. De la même façon, l'Union européenne a adopté un Chips Act pour renforcer ce secteur en Europe.

TSMC est en discussion avec le gouvernement allemand pour l'ouverture d'une fonderie dans le pays… Une nouvelle usine qui pourrait correspondre aux besoins d'Apple ? Cela semblerait d'autant plus logique que des équipes d'Apple en Allemagne travaille actuellement à remplacer les composants de Qualcomm dans les iPhones par un composant maison. Et que Tim Cook a précisé lors de cette réunion chercher à étendre son approvisionnement en puces à des usines en Europe.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS