Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Build 2017] Microsoft veut faire évoluer Windows au-delà de l’héritage du PC

L’informatique change, et Windows avec. Microsoft veut faire évoluer l’interface de son système d’exploitation au-delà des fenêtres 2D auxquelles il doit son nom. L’entreprise cherche aussi à le rendre plus pertinent dans un monde où smartphones et objets connectés deviennent prévalents, notamment en le positionnant comme une grande toile reliant toutes ces expériences entre elles de façon transparente.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Microsoft veut faire évoluer Windows au-delà de l’héritage du PC
Concept d'une possible interface du futur © Microsoft

L’un des thèmes phares de la conférence Build 2017 de Microsoft était que nous vivons désormais dans un monde multi-appareils… monde dans lequel l’ordinateur personnel, et par extension Windows, cohabite avec les smartphones (sous iOS ou Android) et les objets connectés (comme les enceintes Echo d’Amazon). L’informatique moderne, y compris chez Microsoft, doit par ailleurs composer avec de nouvelles interfaces, comme la reconnaissance vocale et gestuelle ou la réalité virtuelle et augmentée.

 

Un nouveau design pour le Windows du futur

Pour toutes ces raisons, Microsoft fait évoluer Windows. Lors de la keynote du 11 mai, l’entreprise a annoncé une évolution du design de son OS, qui s’appelle désormais Microsoft Fluent Design System. Les responsables de l’entreprise ont insisté sur le fait qu’il n’y aura pas de changement drastique mais plutôt une lente évolution qui prendra en compte les retours des utilisateurs. Ce nouveau système s’articule autour de 5 points : la lumière, la profondeur, le mouvement, les matériaux et l’échelle.

 

L’objectif est de concevoir l’interface utilisateur du futur, qui pourra passer sans difficulté d’une interface graphique sur un grand écran à un écran de smartphone, à une interface sans écran ou même à un univers virtuel. De la même manière, elle devra gérer aussi bien le combo clavier/souris que les écrans tactiles, les stylets, la voix, les gestes ou le regard. Si le projet n’en est qu'à ses prémices, Microsoft a pris la peine de publier un concept pour l’illustrer (visible ci-dessus).

 

Faire du PC le centre névralgique de la constellation d'appareils des utilisateurs

Dans un autre registre, Microsoft cherche à s’assurer que Windows reste pertinent dans un monde toujours plus mobile, où un utilisateur passe du smartphone à l’ordinateur (voire jongle entre plusieurs smartphones et ordinateurs) plusieurs fois par jour. Il positionne pour cela son système d’exploitation comme étant au cœur de l’écosystème d’appareils de l’utilisateur. Dans les faits, cette stratégie se manifeste au travers de quatre nouvelles fonctionnalités.

 

 

La première est Timeline. Elle permet de consulter une sorte d’historique de toutes les interactions de l’utilisateur avec son ordinateur. Utile pour savoir sur quel fichier on travaillait à telle date précise et avec quel outil. Cela inclut même les sites web visités. L’avantage de la solution est qu’elle permet de reprendre une tâche telle qu’elle était à l’instant choisi.

 

Le second ajout se dénomme "Pick Up Where You Left Off". Il permet de continuer une activité d’un appareil à un autre de façon totalement transparente, qu’il utilise Windows, iOS ou Android. Il passe pour y parvenir par Cortana, qui a l’avantage d’être disponible sur toutes ces plateformes et sur tout type d’appareils. L’utilisateur pourra donc commencer à éditer un document sur son ordinateur, poursuivre son travail dans les transports et le terminer sur son lieu de travail, le tout sans effort aucun. Et cela fonctionne aussi quand il s’agit de lire un site d’info, de regarder une vidéo, etc.

 

Fini les emails à soi-même

Des nouveaux venus inattendus dans la boutique d'applications Windows

L’un des exemples les plus flagrants de la transformation de Windows est peut-être le fait que trois distributions Linux – Ubuntu, Fedora et Suse – sont désormais disponibles sur le Windows Store et peuvent être lancées sous forme d’applications, sans avoir besoin de créer une machine virtuelle. La boutique de musique d'Apple, iTunes, a également rejoint le Windows Store cette semaine, tout comme SAP Digital Boardroom.

La fonctionnalité la plus intéressante est probablement Clipboard, le presse-papier 2.0. Le presse-papier est l’espace temporaire dans lequel Windows stocke les données lorsqu’elles sont copiées (en vue de les coller ailleurs). Qui ne s’est jamais envoyé un lien, une photo ou une adresse à soi-même par e-mail pour le consulter plus tard sur un autre appareil ? Ce ne sera bientôt plus nécessaire avec ce copier-coller boosté par le cloud : on pourra copier sur Android et coller sur iPhone, tout ça via Windows. Sur smartphones, cette fonction sera disponible au travers de l’application de clavier prédictif SwiftKey (rachetée par Microsoft début 2016).

 

La dernière fonctionnalité concerne OneDrive, la solution de stockage cloud de Microsoft. La gestion de la synchronisation des fichiers entre OneDrive et le stockage local sera désormais intégrée très profondément dans Windows. Les fichiers seront téléchargés de façon prédictive pour une expérience plus transparente et les utilisateurs pourront choisir quels fichiers restent disponibles en permanence (même offline) simplement en les "punaisant" dans le menu contextuel.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale