Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2020] Pico présente le Neo 2, son concurrent de l'Oculus Quest, et un prototype de "VR Glasses"

Pico Interactive est présent en force au CES 2020. Il y expose son nouveau casque autonome, le Pico Neo 2, qu'il destine au marché professionnel en Europe. Il y concurrencera l'Oculus Quest et le Vive Focus Plus. Le prototype Pico VR Glasses est également exposé. Il s'agit d'un accessoire pour smartphone qui met l'accent sur un format très compact et qui sortira cette année.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pico présente le Neo 2, son concurrent de l'Oculus Quest, et un prototype de VR Glasses
[CES 2020] Pico présente le Neo 2, son concurrent de l'Oculus Quest, et un prototype de "VR Glasses" © Julien Bergounhoux

L'entreprise chinoise Pico Interactive expose ses casques de réalité virtuelle au CES 2020. Son produit phare cette année est le Pico Neo 2, un casque autonome disposant d'un tracking 6DoF et de deux contrôleurs. Nous avons pu en faire l'essai dans plusieurs scénarios sur le salon.

 

L'appareil est basé sur la plate-forme Snapdragon de Qualcomm. Il utilise un processeur Snapdragon 845 et un écran LCD de 3840 x 2160 pixels (soit 1920 x 2160 pixels par oeil) cadencé à 75 Hz. Il s'agit de la même dalle LCD que pour le Pico G2 4K. Le suivi de la position du casque dans l'espace se fait par deux caméras en façade, tandis que celui des contrôleurs est basé sur une centrale inertielle et un capteur électromagnétique Atraxa.

 

Un alternative à l'Oculus Quest et au Vive Focus Plus

Il était disponible en démonstration avec le jeu Angry Birds VR: Isle of Pigs. Le casque est facile à mettre et confortable à porter : il se règle avec une molette à l'arrière et la batterie se situe à l'arrière, ce qui équilibre son poids (350 grammes). L'écran LCD (qui ne permet pas de réglage IPD) fournit une image propre mais les lentilles sont de moins bonne qualité que celles de l'Oculus Quest et cela se ressent. L'ergonomie des contrôleurs n'est pas extraordinaire non plus, mais ils sont utilisables.

 

 

Lors d'une prise en main rapide, le tracking nous a semblé globalement décent, et suffisamment précis au niveau des contrôleurs pour ne pas être frustrant. Nous avons pu sans problème passer quelques niveaux du jeu. Il est globalement moins précis et a significativement plus de latence que celui de l'Oculus Quest, mais est tout à fait fonctionnel pour des cas d'usage professionnels, auxquels Pico le destine en Occident. Il n'est commercialisé pour le grand public qu'en Chine, marché pour lequel Pico propose sa propre boutique d'applications.

 

L'autre démonstration concernait justement le monde de l'entreprise et était effectuée en partenariat avec SpringboardVR. Pico a rencontré un certain succès sur le marché pro avec le casque G2 4K, qu'il avait présenté au CES 2019. Le Neo 2 devrait représenter cette année une alternative plus libre et moins coûteuse que les Oculus Quest et Vive Focus Plus, avec un prix annoncé de 700 dollars pour un stockage de 128 Go.

 

 

Version "eye tracking" et streaming sans fil sur PC

A noter qu'une version Pico Neo 2 Eye (de couleur gris sombre) est aussi disponible. Elle embarque une solution d'eye tracking signée Tobii et permet de faire du rendu fovéal pour – en théorie – réduire la puissance requise pour afficher des images en haute qualité. Le résultat n'était pas parfait lors de notre essai, mais la fonctionnalité est prometteuse. Cette version sera vendue 900 dollars.

 

Autre fonctionnalité : le streaming sans fil depuis un PC grâce à une borne 60 GHz dédiée. Elle avait été annoncée fin mars lors de la GDC 2019 par Qualcomm. Nous avons pu faire l'essai du jeu OhShape tournant sur SteamVR par ce biais et la latence était acceptable, même dans l'environnement complexe du salon. Il faut dire cependant que nous étions à moins d'un mètre de la borne. Reste à voir le prix de cette borne

 

 

Des Pico VR Glasses sortiront cette année

Outre le Neo 2, Pico présente un prototype baptisé Pico VR Glasses. Il s'agit d'un accessoire à connecter à un smartphone, dans la mouvance de ce que Qualcomm appelle les "XR Viewers". Le prototype utilise deux écrans LCD d'une résolution de 1600 x 1600 pixels à 90 Hz chacun et des lentilles dites "pancakes", c'est-à-dire composées de plusieurs lentilles superposées pour réduire l'espace nécessaire entre elles et l'écran.

 

C'est le format vers lequel évoluent tous les nouveaux casques VR, et cela les rend beaucoup plus compacts. Le prototype ne pèse que 120 grammes, mais il ne dispose aussi que d'un tracking 3DoF (avec un contrôleur également 3DoF) dans sa version actuelle, ce qui limite assez sérieusement son intérêt. A voir comment il évoluera d'ici sa sortie, qui devrait avoir lieu plus tard cette année, et à quel prix il sera commercialisé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media