Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : En Islande, l'application de pistage du gouvernement ne porte pas ses fruits

Vu ailleurs Malgré un déploiement précoce et un taux d'adoption de 38% de l'application de pistage islandaise Rakning-19, celle-ci ne donnerait pas les résultats escomptés. Un responsable du pôle islandais en charge de remonter les chaînes de contamination juge que son utilité est limitée.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : En Islande, l'application de pistage du gouvernement ne porte pas ses fruits
Covid-19 : En Islande, l'application de pistage du gouvernement ne porte pas ses fruits © pixabay

Alors que l'application StopCovid est en cours de développement en France pour une sortie prévue début juin, un responsable islandais s'interroge sur l'utilité réelle de l'application de pistage disponible en Islande. Le premier cas de Covid-19 a été détecté le 28 février dans ce pays. Le gouvernement a rapidement mis en place une équipe en charge de trouver les cas contacts, c'est-à-dire toutes les personnes qui sont entrées en contact avec les personnes testées positives au Covid-19, rappelle le MIT Technology Review.

38% de la population a téléchargé l'application

Dans la foulée, l'Islande a lancé Rakning C-19. Cette application de pistage, qui recueil le consentement des utilisateurs lors du téléchargement, utilise les données GPS des smartphones afin de lister les lieux où les utilisateurs se sont rendus. Lorsque quelqu'un est testé positif au Covid-19, cela aide à l'identification des personnes entrées en contact avec lui. L'application disponible depuis début avril a séduit 38% de la population de l'île qui compte 364 000 habitants. Le MIT Technology Review parle du taux de pénétration le plus élevé au monde pour une application de pistage. Et pourtant celui-ci ne serait pas encore suffisant.

Un haut responsable de la réponse du pays au Covid-19 assure que l'effet de Rakning C-19 est faible comparé aux techniques plus traditionnelles d'enquêtes qui consistent à appeler les personnes afin de remonter les chaînes de transmission, explique le MIT Tech Review. "La technologie est plus ou moins… je ne dirais pas inutile", a déclaré Gestur Pálmason, l'enquêteur qui supervise les efforts de pistage. "Mais c'est l'intégration des deux [application et cellule d'enquête] qui donne des résultats.  Je dirais que Rakning s'est avérée utile dans quelques cas, mais n'a pas changé la donne pour nous".

Aujourd'hui l'Islande compte 1 800 cas confirmés de Covid-19 et recense une dizaine de décès. L'épidémie semble contenue alors que le pays n'a pas pris de mesures drastiques de confinement mais a prôné l'adoption des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale. Gestur Pálmason mets en avant la politique précoce et agressive du gouvernement en termes de tests, de pistage et d'isolation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media