Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cowboy, pépite belge spécialiste du vélo électrique et connecté, lève 23 millions d’euros

Levée de fonds Dans le cadre d’un financement de série B, la start-up belge Cowboy a annoncé ce 23 juillet avoir bouclé un tour de table de 23 millions d’euros pour poursuivre le développement de son vélo électrique connecté en Europe.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cowboy, pépite belge spécialiste du vélo électrique et connecté, lève 23 millions d’euros
Cowboy, pépite belge spécialiste du vélo électrique et connecté, lève 23 millions d’euros © Cowboy

Cowboy, start-up belge née en 2017, annonce ce jeudi 23 juillet avoir levé la somme de 23 millions d’euros auprès de différents investisseurs dont Exor Seeds (filiale d’Exor, actionnaire de contrôle de Ferrari et FCA), HCVC, Index Ventures, Tiger Global, Isomer Capital et Future Positive Capital.

Les fonds levés visent à développer l’offre de produits de la marque, son réseau de distribution en Europe et à augmenter ses effectifs, avec le recrutement de 30 collaborateurs au cours des six prochains mois.

Créée par Adrien Roose, Karim Slaoui et Tanguy Goretti, Cowboy designe et fabrique des vélos électriques et connectés. La société basée à Bruxelles prend en charge chaque étape de la chaîne de valeur, du point de vente au point de service.

Le dernier modèle, baptisé Cowboy 3 et lancé il y a un mois, est doté d’une batterie amovible intégrée au châssis et d’une transmission automatique. Parmi les autres caractéristiques une courroie en fibre de carbone, le déverrouillage automatique, l'alerte au vol ou encore la détection de collision, "qui offrent aux cyclistes une véritable expérience de produits et de services connectés, du premier coup de pédale à l’assurance et à l’entretien", résume la start-up.

Une relocalisation prévue de l'assemblage
Dans un contexte où l’usage du vélo augmente dans les zones urbaines, porté par l’augmentation des pistes cyclables, Cowboy mise sur le développement de la micro-mobilité, "une dynamique similaire dans les villes du monde entier : l’espace, longtemps alloué exclusivement à la voiture, est désormais restitué aux habitants", analyse-t-elle.

Malgré les incertitudes économiques liées à la pandémie de Covid-19, Cowboy précise avoir enregistré "une croissance significative de ses ventes", sans préciser. Le produit est commercialisé à partir de 2 000 euros environ. Lauréate de l'Eurobike 2017, du prix Red-Dot 2018 pour le design de vélos et du prix Red-Dot "Best of the Best" pour le prototype du modèle 2019, Cowboy opère en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Espagne, en France, en Italie, au Luxembourg, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

Par ailleurs, la société précise avoir pris des mesures de relocalisation de l’assemblage des vélos en Europe, ainsi qu’en matière d’automatisation de la production et de développement d’une initiative circulaire. Pour le moment, le cadre est fabriqué en Chine, tandis que le vélo est assemblé en Pologne.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media