Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Galaxy Gear : Samsung met ses smartphones au poignet

Avec sa montre connectée Galaxy Gear, le géant coréen de l’électronique déporte au poignet une multitude des fonctions de ses smartphones. S’il prend une option sur ce marché prometteur, il devra compter avec Apple, Google et autre Microsoft.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Galaxy Gear : Samsung met ses smartphones au poignet
Galaxy Gear : Samsung met ses smartphones au poignet © capture d'écran Youtube - viewww

C’est l’évènement le plus attendu de l’IFA, le salon de l’électronique grand public, à Berlin, en Allemagne. A deux jours de l’ouverture le 6 septembre 2013, Samsung a levé le voile sur sa montre connectée, la Galaxy Gear. "C’est le compagnon idéal du Galaxy Note 3", affirme J.K Shin, PDG de l’activité téléphonie mobile de Samsung, en faisant référence à la troisième version de son smartphone à grand écran (5,7 pouces) présenté au même moment.

La Galaxy Gear représente l’évolution ultime de l’informatique nomade portée près du corps (wearable computer). Elle vise à simplifier l’utilisation du smartphone en affranchissant l’utilisateur de sortir son terminal de la poche ou du sac pour gérer les appels, les mini-messages, les mails, les publications sur les réseaux sociaux, la musique ou encore les photos. Communiquant sans fil par liaison Bluetooth avec le smartphone, elle offre des fonctions de notifications des évènements, de communication et de réplication des informations.

Facilement utilisable

Samsung insiste sur l’ergonomie. La montre a été conçue pour être sans gêne corporelle et facilement utilisable. A peine plus grande qu’une grosse montre (encombrement de 36,8 x 56,6 x 11,1 mm), elle pèse 73,8 g. Elle dispose d’un écran Oled tactile de 1,63 pouce offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Elle intègre un haut-parleur et un microphone permettant de répondre aux appels téléphoniques simplement en levant le bras et en rapprochant la montre de l’oreille. Ceci grâce au détecteur de mouvement intégré.

Samsung l’a également dotée de la fonction Memographer qui, grâce à une caméra à 1,9 Mégapixel sur le coté, permet de prendre des photos simplement en pointant la caméra vers le sujet à photographier et en touchant l’icône photo sur l’écran. La montre dispose de sa propre mémoire flash d’une capacité de 4 Go. Cette fonction ouvre la voie à des applications de réalité augmentée superposant sur l’écran des images saisies dans l’environnement de l’utilisateur. Enfin, la fonction Relay simplifie l’accès aux mails. Compte tenu de la taille de l’écran, la montre n’est pas adaptée à la lecture en entier des mails. Mais il suffit d’ouvrir le mail puis de prendre le Smartphone pour voir ce même mail affiché sans aucune manipulation.

Un marché estimé à 5 millions de pièces en 2015

Samsung arrive sur un terrain déjà défriché par Sony ou Pebble Technology, une jeune société créée grâce à un financement sur le site de crowdfunding Kickstarter. Sony a profité de l’IFA pour présenter sa SmartWatch 2, une nouvelle version de sa montre connectée lancée il y a deux ans. Mais le géant coréen de l’électronique frappe un grand coup en devançant Apple, dont la montre connectée iWatch n’est attendue qu’en 2014. Il devra toutefois faire face à une concurrence accrue puisque d’autres géants comme Google et Microsoft devraient prendre également pied sur ce marché naissant estimé par le cabinet Canalys à 5 millions de pièces en 2015, contre 300 000 unités en 2012.

Alors que la SmartWatch fonctionne non seulement avec les smartphones Xperia de Sony mais aussi avec tous les smartphones utilisant Android, la Galaxy Gear se limite à l’univers de Samsung, puisqu’elle n’est compatible qu’avec les Smartphones Galaxy Note 3 et 2, les Galaxy S 3 et 4, et la tablette Galaxy Note 10.1. Le coréen peut se le permettre puisqu’il représente plus du tiers des Smartphones vendus dans le monde et plus de 60% de ceux tournant sous Android.

Ridha Loukil

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale