Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’impression 3D, une technologie à 15 milliards d’euros en 2020

Étude Selon une étude de Xerfi, le marché mondial de l’impression 3D a triplé en 4 ans pour atteindre 4,7 milliards de dollars en 2015. Et il devrait poursuivre sa croissance fulgurante pour porter sa valeur à 15 milliards d’euros en 2020.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L’impression 3D, une technologie à 15 milliards d’euros en 2020
Atelier d'impression 3D chez Stratasys. © © MITCH KEZAR WWW.KEZARPHOTO.COM 612-750-3563

L’impression 3D prend son envol. Porté par l’amélioration des technologies et la baisse des prix, le marché mondial a triplé ces quatre dernières années pour atteindre 4,7 milliards de dollars en 2015, selon une étude de Xerfi. Grâce à la diffusion rapide de la technologie pour la fabrication additive de pièces dans de nombreux secteurs d’activités, il est promis à une croissance fulgurante de 26% par an sur les cinq prochaines années. De quoi porter sa valeur à 15 milliards d’euros en 2020.

 

Du prototypage à la fabrication de série

Selon Pierre Paturel, auteur de l’étude, l’impression 3D ne se cantonne plus à la fabrication de prototypes et maquettes. Elle s’étend de plus en plus à la fabrication de pièces de série non seulement dans le médical, secteur d’application pionnier du fait des caractéristiques de pièces en question (coûteuses, personnalisées et complexes), mais aussi dans l’aérospatial ou l’automobile. En témoignent les réalisations chez General Electric, Safran ou Michelin.

 

Mais d’après l’étude, le recours massif à l’impression 3D pour la production de pièces de série prendra son véritable envol à partir de 2017-2018. Il sera favorisé par l’amélioration des performances, la baisse des prix, la levée des contraintes règlementaires et la conception des produits en fonction des nouvelles possibilités de la technologie.

 

Durcissement du champ concurrentiel

L’un des facteurs clés de sa banalisation réside dans l’ouverture du champ concurrentiel avec l’arrivée de grands groupes comme HP Inc, Toshiba, Ricoh, Canon ou Fives-Michelin. De quoi affecter négativement les deux leaders actuels du marché, les américains Stratasys et 3D Systems.

 

Sur le marché grand public, objet d’un grand fantasme de la part des équipementiers, Pierre Paturel ne croit pas à l’entrée des imprimantes 3D. Une perspective trop complexe et qui répond à peu de besoins chez les particuliers. Il voit plutôt les individus passer par des services d’impression à la demande via des plateformes internet.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale