Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'Urbanloop, nouveau mode de transport en commun sur rail, veut se lancer à Nancy dès 2026

Vidéo L'Urbanloop, nouveau système de transport en commun autonome et sur rail, dévoile son nouveau visage. Un tout nouveau prototype de capsule a été dévoilé par l'entreprise, qui en a profité pour annoncer que la ville de Nancy serait la première à intégrer ce mode de transport à son réseau de transport en commun dès 2026.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'Urbanloop, nouveau mode de transport en commun sur rail, veut se lancer à Nancy dès 2026
L'Urbanloop, nouveau mode de transport en commun sur rail, veut se lancer à Nancy dès 2026 © Twitter @urbaloop

L'Urbanloop, ce petit module de transport autonome sur rail imaginé à l'Ecole nationale supérieure d'électricité et de mécanique de Nancy, prend encore un peu plus vie. Le nouveau design de la capsule, pour lequel le public a voté sur les réseaux sociaux, a été dévoilé le 1er juillet 2021 à Nancy. Ce design sera celui utilisé pour le premier prototype industriel.
 

Deux à trois personnes

Ce système de transport, qui entend révolutionner les transports en commun de demain, fonctionne avec plusieurs capsules attachées les unes aux autres. Chaque capsule peut accueillir une à trois personnes. A l'avant de la capsule, deux enfants peuvent s'assoir et une fente entre les deux sièges permet d'accueillir un vélo. Un autre grand siège fait face à l'arrière de la capsule. Il est également essentiel que le module de transport soit accessible à tous, d'où la grande porte pour entrer dans le véhicule.

La capsule fait 1 mètre de large, 1m68 de haut et 3m40 de longueur. En s'assurant que son mode de transport prenne le moins de place possible sur la voie publique, Urbanloop souhaite laisser la part belle à d'autres modes de transport comme les piétons et les cyclistes. "Ce véhicule électrique sans batterie doit répondre aux besoins de la transition écologique et énergétique", explique Jean-Philippe Mangeot, président Urbanloop. Pour ce projet, un des critères essentiels est celui du temps de transport comme c'est celui privilégié par les personnes qui se déplacent pour choisir leur mode de mobilité.

Pour l'instant, Urbanloop imagine que son véhicule attende en station qu'une personne arrive et monte à son bord. La capsule démarre peu de temps après et une autre vient se positionner à la station juste après. Urbanloop imagine ainsi une utilisation aussi facile que celle d'un ascenseur. Un système rendu possible grâce à des algorithmes d'intelligence artificielle qui permettraient d'analyser et d'anticiper les flux du quotidien.
 

A Nancy en 2026

"Le grand Nancy  sera la première métropole au monde à faire de l'Urbanloop un mode de transport de la vie quotidienne des habitants", clame Mathieu Klein, le maire de Nancy, à l'occasion de la présentation du nouveau design. A l'horizon 2026, la ville entend accueillir ce nouveau mode de transport et l'intégrer à son réseau de transport en commun puisqu'il rejoindra la ligne 1 du futur trolley électrique à la station Saint-Georges. "Dès sa naissance la première boucle Urbanloop sera connectée au réseau de transport en commun", glisse-t-il. L'Urbanloop va relier les portes nord de la métropole au futur Palais de justice.

Avant d'être déployé sur Nancy, ce nouveau mode de transport en commun doit également être utilisé à l'occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024. Une façon pour Urbanloop de faire "tester au grand public son mode de transport et avoir des retours" afin de mettre au point une nouvelle capsule, comme l'explique Jean-Philippe Mangeot. "L'objectif est de se confronter à la réalité", ajoute-t-il. Les porteurs de projet n'ont pas encore détaillé où exactement fonctionnera l'Urbanloop. Mais cette vitrine que sont les JO sera l'occasion pour l'Urbanloop de se montrer au monde entier. Et qui sait, peut-être séduire d'autres villes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Tonnellier
11/07/2022 21h20 - Tonnellier

Bonjour L'urban loop est un beau projet futuriste du 20 éme siècle. L'avenir est plus au véhicule autonome sans infrastructure dédiée ( rails , alimentation electrique ) afin de réduire les couts de génie civil. De plus faire circuler des navettes avec des voyageurs en toute sécurité demande des compétences logicielle et des techniques de test très élaborées que ne maitrisent peut être pas de jeunes étudiants et leurs professeurs. J’espère que la ville de nancy et Mr klein ne vont pas financer un projet qui me rappel le sky lander qu'un autre socialiste Mr masseret trouvé génial et qui a couté 20 millions d'euros à la région lorraine J'ai l'impression que les initiateurs du projet aient redécouvert l'eau chaude.

Répondre au commentaire | Signaler un abus