Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La bataille fait rage entre les entreprises de VTC asiatiques Go-Jek et Grab

Les start-up de VTC asiatiques Grab et Go-Jek ont chacune annoncé d'importants apports financiers. Grab a vu le conglomérat thaïlandais Central Group entrer à son capital et investir 200 millions de dollars. Go-Jek, quant à elle, aurait levé 1 milliard de dollars de fonds. Les deux entreprises se font face sur le marché du VTC en Asie du Sud-Est.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La bataille fait rage entre les entreprises de VTC asiatiques Go-Jek et Grab
Go-Jek, le concurrent direct de Grab en Asie du Sud Est aurait levé un milliard de dollars. © Go-Jek

Les acteurs du VTC en Asie du Sud Est accélèrent leur développement. Coup sur coup, le singapourien Grab et l'indonésien Go-Jek ont annoncé de nouveaux apports financiers. Grab a annoncé jeudi 31 janvier 2019 avoir reçu 200 millions de dollars d'investissements de la part de Central Group, un conglomérat thaïlandais qui détient de nombreux hôtels, centres commerciaux et restaurants. Et la start-up serait aussi actuellement en train de lever de fonds, précise TechCrunch.

 

Grab va renforcer son activité en Thaïlande

Grab est déjà présente dans 195 villes réparties dans huit pays. La société propose un service de VTC standard ainsi que du covoiturage, des taxis et des motos-taxis en plus de ses services de livraisons de nourriture et de colis. Grab est très présent en Asie du Sud-Est et a vu sa présence se renforcer quand Uber lui a cédé ses activités dans cette région du globe en mars 2018. Grâce à l'investissement de Central Group, Grab entend encore plus renforcer ses activités.

 

Dans un premier temps, elle pourra ajouter sur sa plate-forme les restaurants détenus par Central Group. Les deux partenaires souhaitent aussi mettre en place un service de livraison à la demande et express pour Central Group et ses partenaires via GrabExpress. Et côté transport de personnes, Grab va proposer un service de transport à la demande avec des "privilèges spéciaux" aux clients des centres commerciaux, hôtels et magasins appartenant à Central Group.

 

Go-Jek aurait levé 1 milliard de dollars

Go-Jek, le concurrent direct de Grab en Asie du Sud-Est a annoncé vendredi 1er février avoir bouclé une levée de fonds, mais n'en précise pas le montant. Google, JD.com, Tencent et Mitsubishi Corporation font partie des contributeurs, détaille simplement la start-up dans un communiqué. Bloomberg avance un chiffre d'un milliard de dollars pour le montant de cette levée de fonds.

 

La start-up, qui a débuté en proposant des motos-taxis, a rapidement étendu son portefeuille d'activités en ajoutant taxis, voitures privées, livraison de repas à domicile, et services de paiements… Go-Jek précise dans un communiqué que les perspectives de croissance sont importantes dans les services de paiement puisque près de la moitié des adultes n'ont pas de compte en banque dans cette région du globe.

 

Initialement présent en Indonésie, Go-Jek veut y approfondir ses activités tout en continuant à se renforcer dans les derniers pays où il s'est implanté : Singapour, Vietnam et Thaïlande. Go-Jek affirme être présent dans 5 pays et 204 villes à travers l'Asie du Sud Est et dispose d'un réseau de 2 millions de chauffeurs partenaires et 400 000 marchands.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale