Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La seconde édition des FT120 et Next 40 accueille 30 nouveaux entrants

Les promotions 2021 des Next40 et French Tech 120 (FT120), ces classements des start-up françaises les plus prometteuses, ont été dévoilé ce lundi 8 février. Le FT120 accueille une trentaine de nouvelles jeunes pousses et le Next40 en reçoit 12 nouvelles, dont 9 proviennent de la première promotion du FT120. Malgré les critiques, les critères de sélection n'ont pas changés. Mais, de fait, le chiffre d'affaires minimum et le montant minimal levé pour accéder à ces indices ont augmenté. Cela montre que l'écosystème français des start-up poursuit sa croissance.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La seconde édition des FT120 et Next 40 accueille 30 nouveaux entrants
La promotion 2021 des French Tech 120 (FT120) et Next 40.

Les Next40 et French Tech 120 (FT120), ces classements des start-up françaises les plus prometteuses du moment, dévoilent les noms de leurs nouveaux lauréats [voir la liste en fin d'article]. Ce projet initié en 2019 a pour objectif de mettre en valeur les jeunes pousses à fort potentiel et d'identifier les leaders technologiques de demain tout en les accompagnant pour qu'ils se concentrent sur leur croissance. Cette année, l'accent est aussi mis sur la diversité et la mixité avec la création d'un Board Impact.

30 nouveaux entrants, dont 12 pour le Next40
Malgré des critiques autour des critères de sélection, ceux-ci n'ont pas changés. Sont automatiquement intégrées aux Next40 les licornes françaises, c'est-à-dire les sociétés technologiques non-cotées valorisées plus d'un milliard de dollars, ainsi que les start-up ayant réalisé une levée de fonds supérieure à 100 millions d’euros sur les trois dernières années. Les autres start-up sont sélectionnées en fonction des critères suivants : les levées de fonds les plus importantes sur les trois dernières années ; un chiffre d’affaires supérieur à cinq millions d’euros pour le dernier exercice, une croissance annuelle moyenne d’au moins 30% sur les trois derniers exercices.

Les quarante start-up de cet indice sont intégrées d'office au FT120. Pour les autres jeunes pousses postulant au FT120, elles doivent obligatoirement avoir leur siège social en France, ne pas avoir été rachetée et être une entreprise innovante. Puis deux start-up par région sont sélectionnées : l'une selon un critère de levée de fonds et l'autre d'hyper-croissance. Comme pour la promotion précédente, 30% des sièges sociaux des start-up intégrant le FT120 sont en dehors de l'Ile-de-France.

Toutefois, la nouvelle promotion du Next40 est moins parisienne et un total de 7 régions sont représentées grâce aux entrées de : Kinéis (Occitanie), Skeepers (Provence-Alpes-Côte-D'azur), Akénéo (Pays-de-la-Loire), Lumapps (Auvergne-Rhône-Alpes) et Exotec (Hauts-de-France). Au total, cet indice accueille une douzaine de nouvelles pépites, dont neuf étaient présentes dans le FT120 l'année dernière. Le FT120, quant à lui, accueille 30 nouveaux entrants.

Un chiffre d'affaires cumulé à la hausse
Ces 120 start-up ont réalisé un chiffre d'affaires cumulé de 8,85 milliards en 2019 (année de prise en compte du chiffre d'affaires pour intégrer cette seconde promotion), soit une augmentation de 55% par rapport à la première promotion. Ce chiffre est notamment porté par la présence d'acteurs comme OVH, Doctolib ou encore Ledger.

On peut regretter que ce soit le chiffre d'affaires de 2019 qui ait été retenu puisque la crise liée à la pandémie de Covid-19 a fortement affecté certains secteurs (comme celui de la mobilité) et cela ne se fait pas forcément ressentir dans ce classement. Toutefois, le chiffre d'affaires de 2020 n'était pas encore consolidé pour l'ensemble des jeunes pousses lors de la sélection.

Le secteur le plus représenté est celui de l'industrie avec 27% des jeunes pousses comme Aledia, Ynsect et Innovafeed. Puis vient le secteur de la santé, puisque les HealthTech et MedTech représentent 23% des start-up. Enfin, les Fintech sont toujours bien présentes avec 15% de jeunes pousses, suivi du secteur des "cleantech-mobility" qui prend une place croissante avec 12% des entreprises contre 7% en 2020.

Des start-up qui recrutent
La nouvelle promotion compte 37 500 salariés dont plus de 26 000 en France, des chiffres en progression par rapport à la promotion précédente qui employait un total de 17 700 personnes en France. Ces données permettent de justifier l'accompagnement des start-up. En 2020, ces jeunes pousses ont créé 10 000 nouveaux emplois, soit près de la moitié des créations nettes d'emplois générées par l'ensemble du secteur du numérique (grands groupes, PME, TPE et start-up) qui s'élèvent à 21 500, détaille le gouvernement. Et ce sont aussi 10 000 emplois qui devraient être créés en 2021 par le FT120.

Développer un écosystème de scale-up
Après avoir mis en place un écosystème French Tech et fédéré l'ensemble des start-up françaises, l'idée est de développer l'écosystème des scale-up et de créer des start-up de taille mondiale. Une ambition qui semble prendre forme puisque le montant minimum pour entrer dans ce classement via le critère de la levée de fonds est passé de 20 millions d'euros pour la promotion précédente à 23 millions d'euros minimum. De même, le critère de la croissance du chiffre d'affaires a fait passer ce montant minimal de 8 millions d'euros à 14 millions d'euros.

Pour les accompagner, les jeunes pousses peuvent accéder à un réseau de 60 correspondants French Tech travaillant dans différentes administrations et services publics. Ces correspondants pourront aider les start-up rencontrant une difficulté particulière avec une administration donnée (URSSAF, Banque de France, INPI, Education nationale, douanes etc.) et contribuer à l'évolution législative et réglementaire. La grande nouveauté de cette année est le partenariat annoncé avec Euronext pour aider les start-up qui le souhaite à préparer leur entrée en Bourse.

 

Les start-up du Next40

Olinda / Qonto ; Payfit ; Jung SAS / Backmarket ; Younited ; Shift Technology ; Exotec ; Lumapps ; Bioserenity ; Thematic Groupe / Wynd ; OpenClassrooms ; Sendinblue ; JobTeaser ; Alan ; Twelve-App / Yubo ; Akeneo ; Heetch ; October / Lendix ; Skeepers (ex Avis Vérifiés) ; Klaxoon ; Brut ; AB Tasty ; CybelAngel ; Evaneos ; CityScoot ; Fritchi ; Comuto / BlaBlaCar ; Content Square ; Deezer ; Doctolib ; Ivalua ; Meero ; Mirakl ; OVH Groupe ; Vente Privee.com ; Voodoo ; Believe ; Colibri SAS / Mano Mano ; Lydia Solutions ; Kineis ; Ynsect

Les lauréats du FT120

Toutes les start-up du Next40 ; Aledia ; Innovafeed ; Vestiaire Collective ; Ledger ; Swile ; Alma ; Imcheck Therapeutics ; DNA Script ; HR-Path ; Sparingvision ; Devialet ; TalentSoft ; Enyo Pharma ; Molotov ; Sigfox ; Tissium ; Demain ES / Luko ; Inotrem Scality ; Dreem ; Finalcad ; Ecovadis ; Corwave ; Flying Whales ; Recommerce solutions ; Withings ; Synapse / medadom ; Dynacure ; Spendesk ; Robocath ; Microphyt ; Qare ; Abeka / iziwork ; Eyevensys ; Biolog-id ; Enterome ; Ankorstore ; Lemonway ; A.f.y.r.e.n. ; Keranova ; Alphyr ; Meilleurtaux ; Perfectstay.com ; Joul ; Selectra ; Mister fly ; Success 4 mobile ; Cooptalis ; Marianne formation / Ornikar ; Mwm ; Happn ; Worldia group ; SAS Agriconomie ; Ilek ; Gojob ; Hoppen ; Madbox ; Amarisoft ; Qapa ; Flash contract / Papernest ; Virtuo technologies ; Happytal ; Geosat ; Trusk France ; Blade ; Vc technology ; Vade secure group ; Groupe Okwind ; SAS noo corp / Joone ; Platform.sh SAS ; Flex fuel energy development ; Ubi transports ; Talent club ; Natura plus ultra pet food ; Qape / kovers ; Iadvize ; Igyxos ; Pharmedistore ; Reuniwatt ; All mol technology

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media