Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up californienne AiFi va déployer 330 magasins autonomes d'ici 2021

La jeune pousse californienne AiFi va déployer 330 magasins autonomes d'ici 2021 aux Etats-Unis, en Europe, en Asie, en Amérique du Sud et en Australie. Cette annonce confirme l'engouement grandissant pour les magasins sans personnel de caisse qui représentent plus qu'une alternative dans un contexte de crise sanitaire.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up californienne AiFi va déployer 330 magasins autonomes d'ici 2021
La start-up californienne AiFi va déployer 330 magasins autonomes d'ici 2021 © AiFi

AiFi va déployer 330 magasins autonomes d'ici 2021, annonce la start-up californienne le 6 juillet. Ces futurs magasins seront principalement situés aux Etats-Unis, en Europe, en Asie, en Amérique du Sud et en Australie. Sont aussi bien concernés des commerces de proximité de 74 mètres carrés et des supermarchés de 10 000 mètres carrés.

Un magasin Carrefour équipé
L'entreprise basée à Santa Clara a tissé des partenariats avec la chaîne de magasins néerlandaise Albert Heijn, les commerces de proximité polonais et californien Zabka et Loop Neightbordhood. Ainsi, depuis 2019, AiFi a équipé 10 magasins à Los Angeles et à San Antonio aux Etats-Unis, à Amsterdam, Düsseldorf, Poznan en Europe et à Shanghai en Chine. En France, AiFi a équipé la boutique "Flash" de Carrefour installé au siège du groupe à Massy et ouverte en septembre 2019. Une expérimentation de 6 mois destinée exclusivement aux employés et prestataires du groupe.

La technologie de la jeune pousse est très proche de celle d'Amazon Go : un portique à l'entrée, des caméras, des capteurs et des algorithmes de computer vision et de deep learning pour identifier les produits que les clients placent dans leur panier d'achats. Le système est couplé à une application mobile où sont enregistrées les informations de paiement de chaque client. La solution d'AiFi pourrait également analyser le comportement des personnes en magasin (achat seul ou groupé, les zones de flux tendu…).

Un marché en plein expansion
"Nous allons assister à une croissante explosive des magasins autonomes. Avec l'apparition du Covid-19, le besoin est encore plus urgent de se doter de magasin autonome et sans contact où l'on peut faire ses courses et se sentir en sécurité dans un environnement physique", souligne Steve Gu, CEO et co-fondateur d'AiFi. En effet, les magasins autonomes ont pris un nouveau tournant avec la crise sanitaire. Ils représentant aujourd'hui une alternative intéressante qui permet de préserver les collaborateurs, en facilitant les règles distanciation sociale et en favorisant le paiement sans contact.

Depuis quelques semaines, cet engouement se confirme. Du côté de la France, Storelift a levé 5 millions d'euros fin juin pour commencer le déploiement de ses magasins autonomes dans l'Hexagone. Début juillet, c'est la société chinoise Cloudpick qui a annoncé un nouveau tour de table de 10 millions d'euros destiné à développer ses solutions d'automatisation de magasins sans caisse.


Même si Amazon paraît le plus avancé dans le monde occidental, d'autres acteurs avancent également à l'image de Zippin qui a ouvert son premier magasin sans caisse à Moscou, en Russie. Une autre pépite américaine, Standard Cognition, a annoncé le rachat de la société italienne Checkout Technologies et la start-up israélienne Trigo Vision, qui a récemment signé un accord avec la chaîne de supermarchés Shufersal, est également en pourparlers de partenariat avec Tesco, l’un des plus gros retailers britanniques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media