Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up de formation en réalité virtuelle Strivr lève 16 millions de dollars

Levée de fonds Strivr, le fournisseur qui permet à Walmart de former plus d'un million d'employés en réalité virtuelle, vient de lever 16 millions de dollars. Des fonds qui vont lui servir à s'étendre sur le marché de la formation VR pour les grandes entreprises.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up de formation en réalité virtuelle Strivr lève 16 millions de dollars
La start-up de formation en réalité virtuelle Strivr lève 16 millions de dollars © StriVR

La start-up Strivr, spécialiste de la formation en réalité virtuelle, a annoncé le 2 octobre 2018 une levée de fonds de 16 millions de dollars menée par GreatPoint Ventures. Il s'agit de sa deuxième levée après un tour d'amorçage en 2016. Un dirigeant de GreatPoint, Ray Lane, rejoint le conseil d'administration de Strivr dans le cadre de cette opération.

 

Strivr vise le marche des "Fortune 1000"

Cet argent va permettre à Strivr de poursuivre son expansion sur le marché des grandes entreprises. A sa création en 2015, l'entreprise s'est d'abord adressée au marché du sport professionnel, avec des solutions d'entraînement immersif. Mais aujourd'hui, son plus gros client est le géant de la distribution Walmart, qui a décidé de former un million d'employés avec Strivr.

 

On trouve aussi parmi sa clientèle des entreprises comme JetBlue Airways, United Rentals, Fidelity Investments ou Tyson Foods qui implémentent des formations virtuelles. Et les résultats sont au rendez-vous. Tyson Foods rapporte par exemple une baisse des blessures au travail de 20% par rapport à l'année précédente depuis qu'il a mis en place ce système. De plus, 89% de ses employés disent se sentir mieux préparés qu'avec une formation classique.

 

Pour soutenir son expansion, Strivr va ouvrir des bureaux à New York City, Seattle et Nashville (Tennessee), en plus de ceux qu'elle possède déjà à Menlo Park et Los Angeles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media