Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les navettes autonomes Navya à La Défense, c'est fini !

Les navettes autonomes Navya ne circulent plus sur l'esplanade de La Défense (92). L'établissement public a annoncé vendredi 12 juillet 2019 l'arrêt de cette expérimentation ayant débuté en juillet 2017. Les navettes autonomes sont jugées trop lentes et peu adaptées à l'environnement urbain de quartier qui voit de nombreuses personnes transiter sur l'esplanade.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les navettes autonomes Navya à La Défense, c'est fini !
Les navettes autonomes Navya à La Défense, c'est fini ! © Navya

L'établissement public Paris-La Défense a annoncé vendredi 12 juillet 2019 ne pas vouloir reconduire l'expérimentation menée avec les navettes autonomes Navya en partenariat avec Ile-de-France Mobilités et Keolis. L'établissement public juge dans un communiqué que "l'objectif de passage en 'full autonomie' n'a pas abouti".

 

Une baisse considérable de la fréquentation

En circulation de juillet 2017 à mai 2019 dans le quartier de La Défense, les navettes autonomes du constructeur lyonnais ont connu quelques déconvenues. Le service a été interrompu de décembre 2017 à juin 2018 en raison d'un "incident technique sur un véhicule". A sa reprise, une ligne des trois lignes a été supprimée.

 

Si pendant les six premiers mois la navette a rencontré un franc succès en transportant plus de 30 000 voyageurs dont 88% ayant l’intention de réutiliser la navette, seuls 11 865 voyageurs ont été transportés de juin 2018 à mai 2019… Après l'attrait de la nouveauté, les gens se seraient lassés des limites rencontrées par la navette autonome qui circule très lentement en milieu urbain et réalise de nombreux arrêts en raison des divers obstacles rencontrés.

 

Des navettes autonomes trop lentes

L'établissement public évoque "un bilan mitigé". Est notamment mise en cause la vitesse de circulation de la navette qui n'a pas progressé. Celle-ci est souvent critiquée puisque les navettes autonomes ne circulent pas à plus de 20 km/h pour des raisons de sécurité mais rendant leur utilisation peu attractive. Une vitesse d'autant plus limitée sur l'esplanade de La Défense où circulent de nombreuses personnes… L'opérateur de transport Berthelet a d'ailleurs récemment fait cette même critique lors d'une interview accordée à L'Usine Digitale. Il espère que la vitesse de la navette qui circule dans la ZAC des Gaulnes, dans l'agglomération lyonnaise, pourra s'améliorer tout comme ses freinages brusques.

 

Paris-La Défense a adapté l'environnement afin de faciliter la circulation de la navette autonome Navya : marquage au sol, bornes d'accès automatique et quai de dépose ont été ajoutés. Mais sa circulation parmi les nombreux piétons, cyclistes ou autres véhicules d'entretiens n'était pas facile. Et la navette "n’a pas su s’adapter aux mutations de l’environnement urbain", déplore l'établissement public. L'exploitation du service était complexifiée notamment lors des divers événements ayant lieu à La Défense tels que le marché de Noël ou les travaux.


D'autre part, l'exploitation d'une navette autonome est aussi très coûteuse pour les opérateurs de transports qui ne peuvent faire payer ce service aux usagers pour l'instant et doivent rémunérer l'opérateur présent à bord. Mais si la navette autonome Navya n'a pas su faire ses preuves à La Défense, de nombreuses autres expérimentations sont menées.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media