Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les ventes mondiales de smartphones poursuivent leur chute au deuxième trimestre

Étude Pour le deuxième semestre consécutif, les ventes mondiales de smartphones enregistrent une chute de l’ordre de 20%. Huawei et surtout Apple semblent s’en sortir, tirés par les nouveaux produits et le marché chinois.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les ventes mondiales de smartphones poursuivent leur chute au deuxième trimestre
Les ventes mondiales de smartphones poursuivent leur chute au deuxième trimestre © OOI JIET/Unsplash

Si le marché des PC et tablettes se porte bien, celui des smartphones fait grise mine. Victimes collatérales de la pandémie, les ventes de téléphones portables s’effondrent au deuxième trimestre 2020, selon un rapport de Gartner publié le 25 août. 295 millions d’unités ont été vendues entre avril et juillet, soit une chute de 20,4%.

"Les restrictions de voyage, les fermetures de magasins et la prudence des consommateurs en matière de dépenses pour les produits non essentiels ont conduit à la deuxième baisse trimestrielle consécutive des ventes de smartphones cette année", résume Anshul Gupta, directeur chez Gartner. Le marché avait en effet enregistré une baisse de 20,2% dès les premiers mois de l’année.

L'exploit d'Apple 
Les grands fabricants ne sont pas tous logés à la même enseigne. Seul Apple s’en sort relativement bien, avec 38 millions d'iPhones vendus au deuxième trimestre 2020, en baisse de 0,4% à période comparable. Cette prouesse en pleine crise du Covid-19 s’explique entre autre par le succès du nouvel iPhone SE et, selon le rapport, l'amélioration du contexte commercial en Chine.

A contrario, Samsung, Xiaomi et Oppo connaissent les baisses les plus fortes. Ces trois mois ont été particulièrement rudes pour le sud-coréen qui n’a vendu "que" 54,7 millions d'unités, soit une baisse de 27,1% par rapport à la même période l’année dernière. Au coude-à-coude, Huawei affiche des indicateurs similaires en volumes (54 125 000 d’unités) mais une diminution de l’ordre de 7% par rapport à l’année dernière, ce qui indique que pour le moment, la marque au lotus de semble pas vraiment souffrir des décisions commerciales américaines.

Huawei affiche même une croissance de 27,4% par rapport au premier trimestre. En se concentrant sur son marché domestique, l’entreprise chinoise capte désormais 42% du marché, profitant de sa politique de lancement de produits "agressive", et du "fort soutien des fournisseurs de services de communication pour ses smartphones 5G". A noter que le cabinet Canalys donnait en juillet la première place à Huawei (devant Samsung) en nombre d'unités vendues. Xiaomi et Oppo enregistrent respectivement des baisses de 21,5% et 15,9%.

Les ventes en Inde s'effondrent
Le classement par pays révèle aussi des disparités. L’Inde enregistre une chute de 46%, et affiche la pire baisse des ventes de smartphones des pays du top 5 mondial, alors qu’avant la pandémie, c’était l'un des seuls pays où les ventes de smartphones progressaient. Pour Gartner, cette chute s’explique par des mesures de confinement très strictes pour enrayer la progression du coronavirus.

Une chute qui épargne toujours Apple, car la marque à la pomme, positionnée sur le segment haut de gamme, ne figurait pas parmi les cinq premiers fabricants avant la pandémie, contrairement à Samsung, Xiaomi, Vivo, Realme et Oppo, qui sont frappés de plein fouet. La Chine, en avance sur la levée des restrictions, montre du dynamisme mais affiche tout de même une baisse de 7% au deuxième trimestre 2020, avec près de 94 millions de smartphones vendus. Gartner relève à juste titre que les fabricants qui produisent également des PC devraient tirer leur épingle du jeu, permettant de compenser l’effondrement des ventes de téléphones.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media