Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[One to One Monaco] Amélie Oudéa-Castéra (Groupe Carrefour) : "2019 est l’année de l’ancrage de l’innovation"

Entretien Dans le cadre du Salon One to One, qui se tient à Monaco jusqu’au jeudi 21 mars 2019, Amélie Oudéa-Castéra revient sur le partenariat stratégique noué entre le distributeur et Google, un peu moins d’un an après son annonce. Déploiement de l'offre sur Shopping Actions, marketing digital, cloud... La directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale du groupe Carrefour a livré à l’Usine Digitale le détail des prochaines étapes.

mis à jour le 19 avril 2019 à 11H35
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amélie Oudéa-Castéra (Groupe Carrefour) : 2019 est l’année de l’ancrage de l’innovation
Amélie Oudéa-Castéra, directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale du groupe Carrefour. © Nicolas Gouhier
Les déploiements à venir
• L’offre (Shopping Actions)
• Le Google LIA (Local Inventory Ads)
• La commande vocale 
• Le Scan & Go
• Le Self check out
Objectif : 5 milliards d’euros sur l’e-commerce d’ici à 2022

 

L’Usine Digitale : Carrefour et Google ont noué leur partenariat en juin 2018. Quel bilan faites-vous de ces premiers mois ?

Amélie Oudéa-Castéra : Nous sommes dans une étape de déploiement du partenariat avec Google, co-construit dans le cadre du plan de transformation Carrefour 2022. Pour le moment, nous avons beaucoup travaillé sur 5 piliers : le cloud, la data, l’acculturation des collaborateurs au digital, le hardware et l'expérience d’achat via Shopping Actions. Aujourd’hui, nous souhaitons accélérer le 6e pilier : le marketing digital, qui est à ce jour le moins développé. Par exemple, nous allons utiliser la solution Google LIA (Local Inventory Ads), qui permet aux clients de connaître la disponibilité d’un produit dans un magasin près de chez eux. Pour cela, Google a accès à des flux d’informations qui lui donnent en temps réel l’état des stocks d’un point de vente. Ce dispositif, qui est déjà testé au Brésil et qui arrive en Espagne, sera bientôt déployé en France.

 

UD : Quelles sont les prochaines étapes ?

Amélie Oudéa-Castéra : Sur Shopping Actions (lancé officiellement en France ce 20 mars 2019, NDLR), nous avons été les premiers, puis rejoints par les enseignes Fnac, Darty, et Boulanger. La solution Google va véritablement se déployer au printemps. Sur le volet hardware, les opérations promotionnelles que nous avons menées à l’occasion du Black Friday et de Noël ont été de vrais succès, avec des augmentations des ventes de +55%. Cela nous encourage pour la suite ! Nous allons lancer au troisième trimestre 2019 une expérience qui reposera sur la commande vocale et sur la constitution d’une liste de courses intelligente, reposant sur les algorithmes qui vont traduire de façon pertinente les besoins des consommateurs par des recommandations personnalisées et de l’intelligence prédictive. Pour le moment, seules les interfaces digitales de Carrefour en France seront concernées sur le drive et la livraison à domicile. Les autres sites e-commerce alimentaires du groupe Carrefour, comme Greenweez, pourraient être interfacés dans un second temps.


Google est également un partenaire privilégié pour la migration de nos applications vers le cloud, même si ce n’est pas un partenariat exclusif. L’élasticité de la solution est un véritable levier de la transformation du groupe Carrefour. Côté data, Google nous aide à tirer de la valeur de la somme de nos données clients.

Nous allons lancer au troisième trimestre 2019 une expérience qui reposera sur la commande vocale et sur la constitution d’une liste de courses intelligente

 

UD : Le Hub Digital a ouvert début mars. Quel est son rôle ?

Amélie Oudéa-Castéra : Ce hub accueille notamment le Lab Carrefour Google qui travaille sur la data via les techniques d’intelligence artificielle et de machine learning. Au-delà du Hub, nous poursuivons avec Google la formation de nos collaborateurs, au siège et en magasins. Nous nous appuyons sur leurs experts pour acculturer les équipes, en France et dans le monde. Par exemple, les collaborateurs bénéficient de sessions de formation baptisées Go Transform, qui sont des applications concrètes des outils et des "postures" métiers nécessaires pour réussir dans le digital. Le partenariat avec Google est très complet, il est aussi très valorisant pour les équipes du Groupe Carrefour. Nous partageons la même ambition et la même conviction qui est que le monde d’aujourd’hui est un monde d’opportunités. La technologie peut résoudre de nombreuses problématiques, et sa place dans l’amélioration de l’expérience des consommateurs fait l’objet d’une vraie convergence de vues entre Carrefour et Google.

La technologie peut résoudre de nombreuses problématiques, et sa place dans l’amélioration de l’expérience des consommateurs fait l’objet d’une vraie convergence de vues entre Carrefour et Google

UD : Quels sont les autres sujets autour de l’innovation sur lesquels vous travaillez ?

Amélie Oudéa-Castéra : La blockchain et la sécurité alimentaire sont un aspect important de nos réflexions. Nous y œuvrons beaucoup en interne, ainsi qu’avec IBM. La digitalisation des magasins également, notamment en Chine où le groupe déploie avec Tencent de nombreuses innovations, comme le paiement par reconnaissance faciale. Cela nous place aux avant-postes de l’innovation mondiale. Nous apprenons beaucoup de la Chine, notamment sur la façon dont les consommateurs s’approprient les nouveaux usages, même si c’est encore trop tôt pour déployer largement ces technologies en France. Ici, nous nous concentrons surtout sur le Self check-out et le Scan & Go. Nous testons actuellement en rayon des étiquettes intelligentes combinées à des flux vidéo, en France et en Espagne, afin de personnaliser l’expérience en magasin, et également en entrepôts, pour faciliter le picking et accélérer la préparation des commandes e-commerce. Ces tests ont vocation à améliorer l’expérience client et à obtenir des gains de productivité.

En France, nous nous concentrons surtout sur le Self check-out et le Scan & Go

 

Comment percevez-vous l’année 2019?

Amélie Oudéa-Castéra : Nous avons posé les bases en 2018. 2019 est l’année de l’ancrage, avec une plateforme désormais solide pour avancer et atteindre les objectifs du plan de transformation stratégique 2022. Avec Google, nous voulons poursuivre le partenariat sur les services, notamment sur les services de convenience…

 

Google officialise l'arrivée de Shopping Actions en France
Le géant américain a annoncé ce mercredi 20 mars 2019 à Monaco le déploiement officiel de Shopping Actions, après plusieurs mois de tests. Les catégories de produits proposées sont entre autres l'électronique, l'univers maison et jardin, la santé et beauté, et les jeux et jouets, etc. Après une première phase d’expérimentation avec Auchan, Boulanger, Carrefour et Fnac-Darty, au tour de Conforama et Lacoste, entre autres, de présenter leurs catalogues produits sur différentes plateformes de Google, d’abord sur Google Shopping puis sur l’Assistant Google.


Carrefour change sa gouvernance e-commerce
Le groupe Carrefour a procédé en mars à plusieurs changements majeurs au sein de la direction e-commerce. Nathalie Mesny, CEO de Rue du Commerce, rejoint Monoprix en tant que patronne de l'e-commerce.. Elle est remplacée par Hugo Pitre. David Schwarz, Vice-président senior e-commerce, est remplacé par Eric Fuchs.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale