Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Outrider lève 53 millions de dollars pour développer son système d'automatisation d'entrepôts logistiques

Levée de fonds Outrider lève 53 millions de dollars pour développer son système d'automatisation des entrepôts logistiques. Il comprend la transformation de tracteurs logistiques en véhicules autonomes, la mise en place d'infrastructure de bord de route et le déploiement d'un logiciel de gestion de la supply chain. La start-up assure avoir déjà déployé les premiers pilotes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Outrider lève 53 millions de dollars pour développer son système d'automatisation d'entrepôts logistiques
Outrider lève 53 millions de dollars pour développer son système d'automatisation d'entrepôts logistiques © Outrider

La start-up américaine Outrider, qui automatise la gestion des centres logistiques à l'aide de tracteurs autonomes, lève 53 millions de dollars. Elle a annoncé mercredi 19 février 2020 après deux tours de table menés par NEA et 8VC.

 

Transforme des tracteurs en véhicules autonomes

Outrider, auparavant dénommée Azevtec, souhaite automatiser les opérations répétitives réalisées manuellement dans les entrepôts logistiques, comme le déplacement des conteneurs, le suivi de la marchandise, son chargement et déchargement, etc. L'offre d'Outrider comprend trois parties : des tracteurs logistiques autonomes, un logiciel de gestion et des infrastructures de bord de route.

 

Outrider transforme des tracteurs électriques en tracteurs autonomes capables de manœuvrer entre les différents quais de chargement. Les hubs logistiques sont considérés comme un environnement idéal pour la circulation de ces véhicules : ils ont des limites géographiques clairement définies et seules les personnes habilitées circulent sur les lieux. La zone où circule le tracteur autonome doit juste être équipée d'un certain nombre d'infrastructures peu coûteuses et facile à déployer, selon Outrider.

 

 

En parallèle, la start-up installe Mission Control, un logiciel de gestion basé dans le cloud. Il peut fonctionner tout seul ou s'interfacer avec le logiciel de gestion de la supply chain dont dispose déjà l'entreprise. Cette interface permet d'optimiser la répartition de la marchandise, d'automatiser des tâches et de localiser la marchandise stockée dans l'entrepôt.

 

 

Des premiers pilotes

Outrider a déjà déployé des premiers pilotes dans un entrepôt de Georgia-Pacific, une entreprise spécialisée dans les produits jetables à base de papier, et de quatre entreprises du Fortune 200. Toutefois, ces pilotes ne concernent que des fractions de leurs entrepôts logistiques. Outrider ne précise pas combien de tracteurs autonomes il a mis en circulation, ni le nombre de conteneurs qu'il a déplacé. La prochaine étape pour la start-up et ses 75 employés est de déployer sa solution sur la totalité d'un entrepôt.

 

EasyMile et Navya développent aussi des tracteurs autonomes qu'ils souhaitent commercialiser auprès des entreprises, aéroports ou autre centre logistique. Mais les français ne planchent pas sur une solution complète pour la gestion et l'optimisation des plates-formes logistiques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media