Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[CES 2020] Pimax fait la démonstration de son casque Vision 8K X et annonce l'Artisan, un modèle d'entrée de gamme

Le fabricant chinois Pimax est de retour au CES pour cette édition 2020. Il y annonce le Pimax Artisan, un casque VR se voulant plus abordable que ses autres produits, et y présente le Pimax Vision 8K X, son modèle le plus poussé techniquement, qui va enfin rentrer en production.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pimax fait la démonstration de son casque Vision 8K X et annonce l'Artisan, un modèle d'entrée de gamme
[CES 2020] Pimax fait la démonstration de son casque Vision 8K X et annonce l'Artisan, un modèle d'entrée de gamme © Julien Bergounhoux

La start-up chinoise Pimax était présente au CES 2020 pour y présenter ses derniers casques de réalité virtuelle. L'entreprise se positionne toujours sur le même marché de niche : celui des gamers prêts à s'aventurer hors des sentiers battus en quête de la meilleure expérience possible.

 

Le Vision 8K X est enfin prêt...

Elle exposait notamment sur son stand le casque Vision 8K X, qui est doté de deux écrans LCD 4K (résolution de 3840 x 2160) avec un champ visuel diagonal de 200° et une fréquence de rafraîchissement de 75 Hz. Cette fréquence est limitée à cause de la puissance requise pour afficher des résolutions aussi élevées sans faire de rendu fovéal. Les ordinateurs faisant tourner les démonstrations sur le salon étaient tous équipés de CPU et GPU haut de gamme (Nvidia RTX 2080 Ti notamment) et refroidis par watercooling.

 

Pour atteindre une plus haute fréquence, il faut baisser la résolution native à 2560 x 1440 pixels puis l'upscaler en 4K. C'est ce que font déjà les autres produits Pimax, et cela permet au 8K X d'atteindre 90 Hz ou 120 Hz. On notera au passage que malgré son nom, ce casque n'affiche pas une résolution 8K.

 

 

Le Pimax Vision 8K X n'est pas une nouvelle annonce : il était à la base censé sortir en mai 2018, mais a été retardé encore et encore, comme d'habitude avec Pimax. L'entreprise est connue pour sa propension à faire des promesses qu'elle n'est pas en mesure de tenir. Elle annonce désormais qu'il est enfin prêt à la production de masse, visiblement toujours au prix de 1299 dollars pour le casque seul (sans contrôleurs ni balises SteamVR).

 

...Et visuellement impressionnant

Nous avons pu faire l'essai du casque sur le salon avec deux jeux, dont notamment Boneworks. Force est de reconnaître que sa qualité visuelle est saisissante. Les lentilles utilisées par Pimax donnent un résultat relativement grossier au niveau de la périphérie du champ visuel (on voit très clairement les déformations), mais ce champ de vision élargit est malgré tout appréciable. La résolution de son côté donne une netteté hors pair, sans que les pixels ne soient visibles. Le casque bénéficie aussi d'un nouveau système d'attache rigide, qui le rend beaucoup plus confortable que ces prédécesseurs.

 

 

La démonstration était faite avec les contrôleurs Index vendus par Valve. Pimax travaille sur ses propres contrôleurs (fortement inspirés de ceux de Valve), mais est, comme toujours, en retard sur leur livraison. Ils sont maintenant annoncés pour l'été 2020, mais qui sait ce qu'il en sera. La start-up avance par ailleurs que le Vision 8K X a été conçu pour un usage intensif et peut accueillir des modules d'eye tracking et de hand tracking. Une manière de courtiser le marché du divertissement hors domicile face au Vive Pro, sorti en 2018.

 

Un achat à risque

Si le Vision 8K X n'est pas vraiment nouveau, Pimax avait bien une annonce pour le CES 2020 : le Pimax Artisan. Il s'agit d'une option d'entrée de gamme. Il est équipé de deux écrans LCD de 1700 x 1440 pixels pour un champ visuel de 170° et des fréquences de rafraîchissement de 64 Hz, 72 Hz, 90 Hz ou 120 Hz au choix. Pimax annonce qu'il peut techniquement fonctionner avec une GTX 1050 Ti. L'entreprise annonce aussi un compatibilité avec le système de tracking de Nolo VR, en plus de SteamVR. Il sera vendu 449 dollars.

 


Comparaison fournie par Pimax entre l'affichage de ses casques et ceux de produits concurrents

 

Pimax renforce son offre d'année en année, mais il reste encore difficile de voir en l'entreprise un acteur sérieux sur le marché grand public. Outre les sorties perpétuellement retardées, le matériel n'est pas forcément toujours très fiable, comme en témoigne l'expérience d'autres visiteurs du stand Pimax qui sont tombés sur des écrans défectueux lors de leurs essais. Combiné au prix élevé de ces produits, notre recommandation reste de leur préférer des offres plus classiques, en l'occurence le Valve Index pour ceux qui recherchent une expérience haut de gamme.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media