Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Pour la transition numérique, la DRH de La Poste mise sur un aller simple

Lors d'un petit déjeuner organisé par Entreprise et Personnel, la DRH de la Banque Postale a précisé sa vision des impacts RH et managériaux de la transformation digitale. Pour elle, il faut prendre son temps, multiplier les initiatives et éviter les demi-mesures. Quand on y va, on y va.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Pour la transition numérique, la DRH de La Poste mise sur un aller simple
Pour la transition numérique, la DRH de La Poste mise sur un aller simple

Le groupe La Poste est confrontée comme nulle autre entreprise à la disruption numérique, puisque "la transformation digitale touche toutes nos activités" 'expliquait, mardi 16 juin, Catherine Charrier-Leflaive, DRH de la banque postale, des services financiers de La Poste et du réseau La Poste, dont le titre annonce l'ampleur de la tâche. 

 

Exposant quelques-uns des programmes que l'entreprise a mis en place, son expérience confirme en tout cas que l'équipement est au mieux une condition nécessaire, sûrement pas suffisante. "Il ne suffit pas de distribuer des tablettes" pour assurer la transformation numérique, explique-t-elle. Une expérience qu'elle a relatée montre pourtant l'incidence que peut avoir le matériel.

 

Accompagner les changements

 

Dans une première expérimentation, la Poste avait distribué des tablettes à certains guichetiers, tout en laissant à ses salariés la possibilité d'utiliser leur ordinateur. Résultat : dès qu'un problème se posait la tentation était grande de retourner à son ordinateur et de ranger la tablette dans le placard. Pour le nouveau projet de transformation des bureaux de poste, la DRH a donc fait installer du wifi dans le bureau de poste et a distribué des tablettes sans possibilité de retour à l'ordinateur. 

 

Mais, explique Catherine Charrier-Leflaive, "je dois repenser leur organisation du travail", c'est-à-dire aussi bien l'organisation des repos de cycle, que d'anticiper les nouveaux facteurs de stress qui vont émerger. "Si le Wifi ne marche pas et que le client s'énerve, cela a un impact sur le salarié. Notre rôle est de repenser tout ça et d'imaginer de nouvelles façons de manager".

 

Parmi les pistes abordées, la DRH préconise de de prendre du temps pour accompagner les personnes et les mutations et insiste sur la nécessaire formation des personnes. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media