Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Réalité virtuelle : Face à l’arrivée de l’Oculus Rift, Google fourbit (enfin) ses armes

Google crée un département dédié à la réalité virtuelle et le confie à l’une des figures de la firme. Mais entre Cardboard, solution low cost, et Magic Leap, qui planche sur une technologie haut de gamme, le positionnement du géant de Mountain View reste flou.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Réalité virtuelle : Face à l’arrivée de l’Oculus Rift, Google fourbit (enfin) ses armes
Réalité virtuelle : Face à l’arrivée de l’Oculus Rift, Google fourbit (enfin) ses armes © Google

Dans la Silicon Valley, tout le monde est d’accord : 2016 sera l’année de la réalité virtuelle. Et alors que l’arrivée tant attendue de l’Oculus Rift sur le marché devrait être la première sensation de l’année, Google se prépare à riposter. La firme de Mountain View vient en effet de créer un département dédié à la réalité virtuelle, rapporte mardi 12 janvier le site d’information spécialisé Re/Code. Et pour le diriger, le patron de Google, Sundar Pichai, n’a pas hésité à déplacer l’une des figures de la firme. Auparavant responsable des applications (Gmail, Drive, Docs…) Clay Bavor est ainsi désormais vice-président en charge de la réalité virtuelle - il l’a d’ailleurs confirmé discrètement en changeant l’intitulé de son compte Twitter.

 

De Cardboard à Magic Leap, le grand écart

Mais si la nouvelle d’un département dédié ne fait que confirmer que Google ne pouvait pas passer à côté de la réalité virtuelle, la stratégie du géant californien reste floue. Echaudée par l’échec des Google Glass, la direction de Google a jusqu’à présent préféré rester en retrait, du moins publiquement. Et entre le succès surprenant du Cardboard, son casque de réalité virtuelle en carton qui fonctionne à partir d’un smartphone, et son investissement dans la très mystérieuse licorne Magic Leap, dont on sait seulement qu’elle planche sur une technologie plénoptique, Google fait le grand écart.

 

Reste YouTube et ses vidéos à 360 degrés, qui constituent une excellente raison pour un investissement massif dans le domaine de la réalité virtuelle. Alors avec Facebook, qui détient Oculus VR, Apple et qui rachète discrètement des entreprises du secteur, la pluie de casques de réalité virtuelle qui devrait s’abattre en 2016 et la flopée de start-up qui se développent dans le secteur, la bataille de la réalité virtuelle s’annonce intense.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale