Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Régulièrement touché par des cyberattaques, le secteur maritime se muscle avec "France Cyber Maritime"

Thales, Naval Group ou encore YesWeHack soutiennent l'association "France Cyber Maritime", nouvellement créée pour répondre aux préoccupations du secteur maritime et portuaire sur les questions de cybersécurité. Un CERT doit être mis en place d'ici quelques mois. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Régulièrement touché par des cyberattaques, le secteur maritime se muscle avec France Cyber Maritime
Régulièrement touché par des cyberattaques, le secteur maritime se muscle avec "France Cyber Maritime" © Andy Li/Unsplash

L'association "France Cyber Maritime" vient d'être créée. Située à Brest, elle a pour objectif de "contribuer à répondre aux attentes du monde maritime et portuaire sur les questions de cybersécurité maritime", peut-on lire dans le communiqué publié le 24 novembre.

France Cyber Maritime est présidée par Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du Cluster maritime français, organisation qui regroupe 430 acteurs de l'écosystème maritime, de l'industrie aux services et activités maritimes de toute nature.

Thales, Naval Group... soutiennent l'association
L'association compte déjà une quinzaine de soutiens parmi les industriels du secteur maritime civil et de défense, les entreprises de cybersécurité, les établissements d'enseignement supérieur et de recherche et les associations professionnelles; parmi lesquelles Thales, Naval Group ou encore YesWeHack.

Si le secteur maritime veut renforcer sa cybersécurité, c'est parce qu'il est régulièrement attaqué. "Les navires et les ports se numérisent rapidement, entraînant de nouvelles opportunités, mais également de nouveaux risques", explique Guillaume Poupard, le directeur général de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi).

Par exemple, le transporteur français CMA CGM a été pris pour cible par des hackers. Pour éviter la propagation du malware, les accès externes aux applications avaient été interrompus. Le croisiériste Carnival a également subi une cyberattaque qui a permis à ses auteurs d'accéder aux données personnelles de clients et d'employés et de les télécharger.

La mise en place d'un CERT
Pour répondre à ces menaces, l'organisation souhaite créer dans les prochains mois une équipe opérationnelle baptisée "Maritime Computer Emergency Response Team". Ce CERT aura vocation à centraliser et coordonner les incidents de cybersécurité et à favoriser le partage de l'information afin de permettre aux acteurs d'anticiper les nouvelles menaces. Cette équipe participera également à la "représentation du savoir-faire national" auprès des instances européennes et mondiales.

De plus, France Cyber Maritime doit contribuer au développement de l'écosystème national de cybersécurité maritime par la fédération des acteurs du maritime et de la cybersécurité et par le renforcement d'offres de services dans ce secteur (conseil, expertise, formation, analyse…).

Le premier pas vers un centre national de coordination
Le Secrétaire général de la mer, service rattaché au Premier ministre et chargé de la coordination interministérielle des actions de l'Etat en mer, s'est félicité de l'avènement de cette association. Il note que France Cyber Maritime est un premier jalon vers la mise en place d'un futur centre national de coordination de la cybersécurité pour le monde maritime à l'horizon 2022.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media