Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Vidéo] Airbus fait fonctionner un drone de livraison et son point relais de façon autonome

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Airbus a présenté le 8 février son drone de livraison et l'a fait fonctionner de façon autonome avec un point relais également automatisé. Présenté à Singapour, le drone Skyways est destiné à la livraison de colis dans des zones urbaines denses.

[Vidéo] Airbus fait fonctionner un drone de livraison et son point relais de façon autonome
[Vidéo] Airbus fait fonctionner un drone de livraison et son point relais de façon autonome © Airbus / Sylvain Ramadier

Les drones de livraison seront-ils les pionniers d’un nouveau mode de transport, à la manière de l’Aéropostale au début du XXe siècle ? Le 8 février, le drone livreur de colis d’Airbus a réussi sa première démonstration. Nommé Skyways, l’engin fonctionne de façon autonome grâce à des points relais automatisés.

 

Un bras robotisé s'occupe de charger le colis dans le drone

Le drone d’Airbus est capable de charger et décharger sa livraison automatiquement. Après s’être posé sur le toit du centre de maintenance, l’engin est aligné mécaniquement sur une trappe. Un bras robotisé s’occupe ensuite de saisir le colis pour le charger dans le drone, après quoi celui-ci peut reprendre son envol vers un point relais en passant par un couloir aérien dédié. L’utilisateur est ensuite informé de l’arrivée de son colis par une alerte SMS et peut venir le récupérer dans un casier verrouillé.

 

 

 

La démonstration a eu lieu à l’Université nationale de Singapour. En février 2016, Airbus Helicopters a entamé un partenariat avec l’Autorité de l’aviation civile de Singapour pour développer un système autonome permettant des livraisons commerciales. En avril 2017, Singapore Post a rejoint le projet pour devenir le partenaire logistique local.

 

Un service conçu pour les villes denses

Le drone Skyways est destiné à servir dans des zones urbaines denses. Dans les prochains mois, ce service devrait être proposé à l’essai à Singapour. Les étudiants et le personnel du campus de l’Université nationale de Singapour pourront quant à eux continuer à utiliser ces premières plateformes. Ils pourront faire livrer des colis entre 2 et 4 kilos sur des points relais répartis sur l’immense campus de l’université.

 

 

En parallèle, Airbus développe d’autres projets liés aux nouvelles mobilités, notamment Vahana et CityAirbus, deux projets de véhicules volants autonomes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale